aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Carburants : les associations de consommateurs attendent du concret

le Lundi 27 Août 2012 à 18:18 mis à jour à 20:29
Par Clara Beaudoux

Les associations de consommateurs sont sorties à demi-satisfaites de la réunion sur les carburants organisée à Bercy. Mardi, le ministre de l'Economie reçoit les industriels du secteur, avant l'annonce de mesures pour faire baisser les prix du carburants. Le Premier ministre a indiqué lundi soir que la baisse serait "de 3 à 4 centimes" d'euro.

Pour l'instant "il n'y a rien de concret" : voilà le constat formulé par les représentants des associations de consommateurs, à la sortie de leur réunion à Bercy lundi. Le gouvernement a promis une baisse des prix des carburants cette semaine, mais il doit encore rencontrer les industriels du secteur mardi matin, avant d'annoncer ses mesures. Invité du JT de France 2 lundi soir, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a évoqué "une baisse de 3 à 4 centimes" d'euro.

"Tout ce que l'on sait, c'est que le prix de l'essence baissera mais il n'y a vraiment aucun engagement, si ce n'est de faire quelque chose", a déclaré Reine-Claude Mader, présidente de l'association de consommateurs CLCV, à l'issue de la réunion. "Ce quelque chose, on aimerait bien savoir ce que c'est, parce que si c'est comme on nous l'a dit à une certaine période un ou deux centimes, je pense que les gens auront une déception", a-t-elle poursuivi.

Réunion avec les industriels mardi à Bercy

Selon le président de la Confédération du nationale du logement (CNL), Serge Incerti Formentini, le ministre de l'Economie s'est engagé sur trois points lundi : "une baisse" des prix à la pompe "dans les jours qui viennent" pour redonner du pouvoir d'achat, "un effort partagé" par les pétroliers, et ensuite "des mesures structurelles", notamment sur la fiscalité, comme l'avait déjà indiqué le gouvernement la semaine dernière.

Prochaine étape mardi à 10h : le ministre de l'Économie Pierre Moscovici et la ministre de l'Energie Delphine Batho reçoivent les professionnels de la filière pétrolière et de la distribution.

"Tout le monde considère que l'État et les professionnels doivent faire un effort, mais il n'y a rien de concret" Reine-Claude Mader (CLCV)  
 

Lecture
 
Partager
Par Clara Beaudoux
1
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Éric Pflimlin (anonyme),
Ce matin dans une chronique sur votre antenne, il a été dit que si les prix du pétrole augmentaient la modification se faisait resentir dans les même délais que s'ils baissaient. Cela mérite d'être corrigé. Quant le prix du pétrole augmente, la répercution se fait en quelques heures à la pompe mais quant ils baissent il faut attendre des jours avant de remarquer un changement. Peut-être qu'il faudrait attaquer sous cet angle qui n'est autre que celui de la spéculation de la part des revendeurs.
aller directement au contenu