aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Bruno Iksil, "la baleine de Londres", licencié de JPMorgan

le Vendredi 13 Juillet 2012 à 16:36
Par Julien Baldacchino

Le trader français, connu pour l'énormité de ses paris, a été licencié de la banque d'investissement JPMorgan. Il est impliqué, comme d'autres employés licenciés, dans la perte de 4,4 milliards de dollars par la banque.

A lui seul, il était accusé d'avoir fait perdre plus de 2 milliards de dollars à la banque JPMorgan, première banque américaine par ses actifs. Le courtier Bruno Iksil était surnommé "la baleine de Londres" en raison de l'énormité de ses investissements. Il était l'un des responsables du CIO, l'une des unités d'investissement du groupe sur les marchés dérivés. Iksil et les deux autres responsables de ces pertes ont été renvoyés, alors que le PDG de la banque, Jamie Dimon, annonçait ce vendredi que les pertes sur les marchés financiers étaient encore plus élevées que prévu, s'élevant au total à 4,4 milliards de dollars. D'après le Wall Street Journal, dès jeudi, les noms de ces trois salariés n'apparaissait déjà plus dans la base de donnnées interne du personnel. 

La directrice de l'unité CIO Ina Drew a quant à elle décidé de quitter ses fonctions ; une nouvelle équipe dirigeante a été nommée à la tête de cette unité d'investissement en propre de la banque. 

"La firme a récemment découvert des informations qui créent des doutes sur l'intégrité des traders", précise la banque dans un communiqué. Et d'ajouter : "Certains individus ont peut-être cherché à éviter de montrer la totalité des pertes".

Deux ans de rémunération à reverser

Bruno Iksil et tous les autres traders "ne recevront pas d'indemnité de rupture" de leur contrat, ni de "prime de performance 2012". La banque pourrait même vouloir récupérer une partie de leurs rémunérations, allant jusqu'à un montant de "deux ans de rémunération totale". D'autant plus que les pertes pourraient s'aggraver dans les mois à venir : elles peuvent atteindre 800 millions à 1,7 milliard de plus.

Entretemps, Bruno Iksil, la "Baleine de Londres", a été rebaptisé... "Voldemort". 

Par Julien Baldacchino
aller directement au contenu