Renault annonce puis dément le report de la Zoe électrique

par Baptiste Schweitzer mercredi 25 juillet 2012 21:57
Alexandre MARCHI Maxppp

La voiture électrique Zoe produite par Renault et montrée en exemple par le gouvernement aujourd'hui s'est retrouvée au cœur d'un cafouillage de communication. En fin de journée, le constructeur avait annoncé le report de son lancement avant de démentir l'information.

Et si Renault jouait sur
les mots ? En fin de journée, un porte-parole du groupe avait confirmé une
rumeur qui circulait depuis plusieurs heures : le constructeur repoussait
le lancement de sa voiture électrique Zoe
à 2013, un lancement initialement
prévu fin 2012.

Une annonce qui tombait
mal. Quelques heures avant, Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement
productif avait cité Zoe en exemple
. Celui de la voiture propre censée, grâce
au plan de soutien du gouvernement à la filière automobile, devenir un "objet
de la vie quotidienne des Français"
et redessiner une nouvelle
stratégie industrielle pour le secteur.

Stratégie de communication

Une annonce de
report qui a donc dû résonner comme un camouflet pour le ministre. Cela a,
peut-être, inciter Renault a publier un communiqué quelques heures plus tard
expliquant : "Suite
aux rumeurs sur le lancement de Zoe, Renault confirme que la commercialisation
aura bien lieu fin 2012 et que les premières commandes seront prises à l'issue
du Mondial de l'Automobile." Ce mondial se tiendra du 29 septembre au
14 octobre à Paris.

Et c'est
là que réside toute la subtilité dans la stratégie de communication du
constructeur. Si le client pourra effectivement commander son véhicule à l'automne,
pas de précision sur la date de livraison réelle. Zoe, sauf nouveau changement n'arrivera pas dans les
vitrines des concessionnaires avant...2013.