Manifestation contre les "rentiers" dans les quartiers chics de Bruxelles

par Caroline Caldier vendredi 14 septembre 2012 15:00
"A quand la Liliane Bettencourt ?" s'interrogent les manifestants dans les rues d'Ixelles
Yves Herman Reuters

Plusieurs milliers de manifestants ont défilé vendredi dans les rues d'Ixelles. Cette commune de l'agglomération bruxelloise attire les riches exilés français, à l'image de Uccle où se situe la maison de Bernard Arnault. La mobilisation a eu lieu à l'appel du syndicat socialiste belge qui demande davantage de justice fiscale.

La polémique après la demande de
naturalisation franco-belge de Bernard Arnault rebondit dans les rues d'Ixelles.
Ce quartier très chic de Bruxelles, à l'image de Uccle où le milliardaire possède une maison, hébergerait selon les manifestants des "rentiers" fuyant l'impôt en France.

"Nous ne visons
absolument pas les Français en général. Ils sont environ 200.000 en Belgique
et seuls de 2.000 à 5.000 sont des rentiers. Nous ciblons ceux qui se servent
de la Belgique pour éviter de payer leurs impôts en France"
,
explique une représentante de la Fédération générale des travailleurs belges.

"Nous demandons que
les revenus financiers soient taxés à la même hauteur que les revenus du
travail, de l'ordre de 28%" (FGTB)

Le débat sur les
particularismes du régime fiscal belge a été relancé par l'annonce, le week-end
dernier, que le milliardaire Bernard Arnault avait l'intention de demander la
nationalité belge
, au moment où le gouvernement français envisage de taxer à
75% les plus hauts revenus. "Le sommet de l'indécence", selon le
Premier secrétaire du FGTB, "après Bernard Arnault nous aurons
probablement la Reine d'Angleterre"
!

Joana Hostein a recueilli des témoignages dans le cortège anti-"rentiers"