Les consommateurs de bio, pas plus riches mais plus instruits

par Ouafia Kheniche vendredi 18 octobre 2013 11:21, mis à jour le vendredi 18 octobre 2013 à 13h29
Les consommateurs de produits bio mangent plus de fruits et de légumes que les autres.
/C.C. Radio France

Les consommateurs de produits bio ont moins de risque d'être obèses ou en surpoids que les autres. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée en partant de la cohorte NutriNet-Santé. L'étude sur les produits bio, publiée aujourd'hui dans la revue scientifique Plos One, porte sur plus de 54.000 consommateurs réguliers ou occasionnels de ces produits.

D'après une étude publiée
aujourd'hui dans la revue scientifique (en anglais)  Plos One,
les consommateurs de produits bio ont un niveau
d'éducation plus élevé et ils sont physiquement plus actifs.

Contrairement à une idée assez
répandue, ils ne sont pas particulièrement fortunés, leur niveau de revenus est
comparable à celui des non-consommateurs de bio. La moitié d'entre eux considèrent d'ailleurs
que ces produits sont trop chers.

Moins d'alcool, de sodas et de fast-food

Ces consommateurs mangent davantage de
fruits, de légumes et en particulier de légumes secs que les non consommateurs
de bio avec parfois des différences énormes pour certains aliments : plus 380 %
de noix, d'amandes et autres noisettes chez les femmes favorables aux produits
bio, + 250 % de céréales complètes chez les hommes.

Ils boivent moins de sodas,
d'alcool, de lait, mangent moins de charcuterie et vont moins au fastfood que le
reste de la population. Globalement, leur alimentation est assez proche des
recommandations du Plan National Nutrition santé.