La BCE attendue en sauveur de la zone euro

par Antoine Krempf mercredi 5 septembre 2012 21:55
Mario Draghi, le président de la BCE, prononce un discours très attendu ce jeudi sur la zone euro.
Alex Domanski Reuters

Le patron de la banque centrale européenne doit prononcer un discours très attendu ce jeudi. Mario Draghi devrait dévoiler un nouveau plan de rachats d'obligations publiques. Les dirigeants européens espèrent que ce discours suffira à faire dégonfler les taux d'emprunts imposés par les marchés à l'Italie et à l'Espagne. Mais les analystes n'ont pas trop d'espoir à ce sujet.

"Super Mario" a beaucoup de pression sur ses
épaules. Depuis le début de la semaine, les dirigeants européens multiplient
les déclarations rassurantes en vue de la conférence de presse de Mario Draghi,
le président de la Banque centrale européenne.

"La crise est perçue à tort
comme une menace à la survie de la zone euro"
, expliquait encore hier
Herman Van Rompuy, le président du Conseil européen. En clair: les marchés
imposent à l'Espagne et à l'Italie des taux d'intérêt pour emprunter qui sont "totalement
injustifiés"
par rapport aux efforts budgétaires réalisés par ces deux
pays depuis le début de la crise. Du coup, les dirigeants misent sur la BCE
pour desserrer l'étau des marchés.

Que peut faire la BCE ?

Mario Draghi devrait confirmer son plan de rachat d'obligations
espagnoles et italiennes pour soulager la troisième et quatrième économie de la zone euro. Mais
toute la question est de savoir jusqu'où la BCE peut aller : combien d'obligations
seront rachetées et jusqu'à quand. Et sur ce point, les analystes craignent de
ne pas avoir de réponses ou que Mario Draghi soit trop flou. Ce qui pourrait
rendre les marchés très nerveux, et avoir l'effet inverse à celui espérer.