Italie : plan de rigueur adopté par les députés, prélude au départ de Berlusconi

par Gilles Halais samedi 12 novembre 2011 18:15
Le Parlement italien adopte le plan de rigueur soumis à l'UE, prélude au départ de Berlusconi
Alessandro Bianchi Reuters

Un conseil des ministres est prévu dans la foulée de ce vote au Parlement, à la suite duquel le Cavaliere, 75 ans, doit remettre sa démission au président italien. Le relai devrait être aussitôt passé à l'ex-commissaire européen Mario Monti.

Dans une ambiance survoltée, les députés italiens ont adopté le texte par 380 voix contre 26, et deux abstentions. Le principal parti d'opposition, le Parti démocrate, n'a pas pris part au vote afin de ne pas entraver l'adoption de ces mesures, cruciales pour la survie de l'économie italienne. "Demain, nous entrons dans une nouvelle ère. Nous devons reconstruire sur les cendres : l'économie, la justice, la loi électorale", a notamment lancé le député démocrate Dario Franceschini.

Durant les débats, quelques centaines de manifestants scandaient "Démission, démission", sous les fenêtres du Parlement, à l'adresse du président du Conseil. Certains arboraient des pancartes "Bye-bye Silvio!"

Le plan promis à l'UE et adopté ce samedi après-midi porte notamment sur des cessions d'actifs publics, les retraites, les libéralisations, la simplification administrative et les incitations à l'embauche.
La réforme du marché du travail, destinée à faciliter les licenciements, ne fait en revanche pas partie de ce paquet de mesures. Elle devra être adoptée dans un deuxième temps, après négociation avec les partenaires sociaux.

La démission de Silvio Berlusconi est attendue dans la soirée.