Heures supplémentaires : le gouvernement renonce à la rétroactivité

par Célia Quilleret lundi 16 juillet 2012 22:47, mis à jour le mardi 17 juillet 2012 à 00h01
Christophe Abramowitz Radio France

C'est l'un des volets du budget rectificatif 2012, présenté par la nouvelle majorité de gauche à l'Assemblée. Les heures supplémentaires, exonérées depuis 2007 seront donc de nouveau imposables à partir de cet été... même si les contours de cette mesure restent en discussion.

La gauche a-t-elle
eu peur d'être impopulaire auprès des neuf millions de salariés concernés par
ces heures supplémentaires ? Quoiqu'il en soit le gouvernement a renoncé à
toute rétroactivité
. Les heures supplémentaires déjà effectuées depuis le
premier janvier ne seront pas imposées.

La loi s'appliquera à partir de cet été même si la date est encore floue. Les députés socialistes optent pour le 1er
juillet, mais le Premier ministre semble préférer le 1er août.

Le député socialiste Pierre-Alain Muet a défendu cette mesure pour la majorité de gauche  

Ce dispositif
symbole du quinquennat de Nicolas Sarkozy qui consiste à travailler plus pour gagner
plus, n'est pas simple à abroger.

Pour le député UMP Gilles Carrez, revenir sur cette mesure c'est s'en prendre au pouvoir d'achat des Français  

A l'avenir les heures supplémentaires seront
à nouveau soumises à l'impôt. La gauche majoritaire devrait adopter cet article
dans la soirée. Il permettra au gouvernement d'économiser 700 millions d'euros
en 2012.