aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Le Sénat vote la fin de la défiscalisation des heures sup

le Mercredi 9 Novembre 2011 à 11:46
Par Guillaume Gaven

Le Sénat a voté cette nuit la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires. © Radio France - Catherine Grain

C'était l'une des mesures emblématiques du quinquennat de Sarkozy : la défiscalisation des heures supplémentaires. D'un coût annuel de 4,5 milliards d'euros, elle est abondamment critiquée par la gauche. Devenue majoritaire au Sénat, elle a voté cette nuit la fin de cette défiscalisation.

L'échange a été particulièrement musclé, cette nuit, au Sénat. Pour défendre cette mesure emblématique de la présidence de Sarkozy, Valérie Pécresse est montée au créneau : "Nos philosophies sont profondément différentes; nous ne croyons pas, nous, que le travail se partage", a expliqué la ministre du Budget. Cette mesure, selon elle, "bénéficie à 9 millions de salariés, qui gagnent 1.500 euros en moyenne et perçoivent ainsi en moyenne 450 euros de plus par an".

Réplique très vive du socialiste Jean-Pierre Godefroy : "Il est temps de tourner la page du 'Travailler plus pour gagner plus' ; ce dispositif n'a créé aucune heure supplémentaire, il a constitué un effet d'aubaine massif, il a découragé l'embauche. C'est un contresens économique en période de croissance molle. Et pour un coût de 4,9 milliards (par an, ndlr), il n'a produit que 0,15% du PIB, le tout financé par la dette."

Et comme la gauche est dormais majoritaire au Sénat, la Haute assemblée a voté cette nuit, dans le cadre de l'examen du projet de budget de la sécu pour 2012, la fin du dispositif de défiscalisation.

L'histoire ne s'arrêtera évidemment pas là : le projet de loi va poursuivre sa navette parlementaire, et nul doute que les députés rétabliront cette mesure...

Par Guillaume Gaven
aller directement au contenu