aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Montrer l'exemple... Ou pas. "L'autre élection" et la colère des étudiants à Montréal

le Vendredi 18 Mai 2012 à 09:15
  • Pas encore de votes

La presse s'interroge sur le cas Delphine Batho, alors que le gouvernement instaure un code de bonne conduite.
Un couple de Cannois ferait peut-être bien de s'en inspirer.
Dans les rangs de la police, on s'interroge plutôt sur l'exemple donné par Nicolas Sarkozy. Avant de quitter l'Elysée, l'ex-Président a décoré plusieurs policiers au parcours très controversé.

Les journaux du 18 mai 2012 © Radio France - Julien Moch

Un Cannois de 4 ans a accumulé 23.000 euros de PV

Lucas (c'est le prénom que lui donne Nice Matin pour préserver son identité) roule en Fiat Punto. Lucas est l'un des pires chauffards des Alpes Maritimes. Au moins 70 infractions répertoriées à son nom sur Cannes et ses environs. Mais surtout, Lucas est né en 2007! La voiture est immatriculée au nom d'un enfant de 4 ans. Ses parents ont décidé de s'engouffrer dans une faille juridique. Depuis 1984, un arrêté ministériel autorise l'immatriculation d'une voiture pour les mineurs. A l'origine, le texte est pensé pour les jeunes de 16-17 ans, dans le cadre de la conduite accompagnée par exemple.
Les parents de Lucas en ont profité. Impossible de retirer des points à quelqu'un qui ne pourra passer le permis de conduire que dans 14 ans. Le tribunal d'Antibes s'est cassé les dents sur le dossier : il a prononcé la relaxe. Pas de condamnation pénale. Pas de casier. Et pour ce qui est des amendes, la justice ne peut pas faire autrement que de poursuivre le petit garçon. Sa dette s'élève à 23.138 euros. Pour débuter dans la vie, on a déjà vu mieux.

La bonne conduite, c'est l'un des engagements pris par le nouveau gouvernement

Les 34 ministres ont du signer une charte éthique, qui aurait surpris les intéressés eux-même.
Au moment où le Chef de l'Etat évoque l'obligation de prendre le train pour les déplacements de moins de trois heures, "on a senti un blanc dans l'assistance", confie un ministre à Libération.

La charte veut aussi clarifier les situations des logements de fonction... Le collectif Jeudi Noir saisit la balle au bond, souligne le Parisien-Aujourd'hui en France, et appelle Delphine Batho à quitter son appartement à prix modéré du XIXe arrondissement de Paris... 108 m2 pour 1 524 euros par mois, environ 30% au-dessous des prix du marché. La régie immobilière avait demandé à la nouvelle ministre déléguée à la Justice de quitter les lieux en 2009... "par déontologie et exemplarité."
Apparemment c'est en cours... Sur son compte Twitter, Delphine Batho a laissé ce message hier soir à 23h04 : "À ceux qui m'interrogent, j'ai résilié le bail il y a plusieurs jours comme indiqué au lendemain de la campagne".

La notion d'exemplarité en question aussi à droite

Plusieurs décorations attribuées à des policiers par Nicolas Sarkozy à la fin de son mandat sucitent l'indignation. Libération les appelle les décorés de la dernière heure. Des policiers au parcours controversé que le Chef de l'Etat sortant aurait voulu remercié pour services rendus. Parmi eux, on trouve Patrice Ribeiro, le leader de Synergie, et Frédéric Lagache, le numéro 2 d'Alliance. Deux syndicats UMP-compatibles. Alliance, par exemple, a attendu l'élection de François Hollande pour rejoindre les cortèges de policiers en colère.
Autre distinction suspecte aux yeux du journal, l'orde national du mérite accordé à un membre du renseignement intérieur à Toulouse. Certains de ses collègues dénoncent un scandale, et rappellent que le décoré traîne une belle casserole. Il a été condamné à 15 mois de prison avec sursis pour coups et blessures volontaires sur deux trafiquants de drogue. Son seul mérite, lâche un syndicaliste, est d'avoir suivi les déplacements de Nicolas Sarkozy dans la région toulousaine.
Et puis il y a ces deux Légions d'honneur qui restent en travers de la gorge des policiers toulousains. Ces rosettes ont été offertes aux officiers du renseignement qui ont interrogé Mohamed Merah à son retour du Pakistan. Pour un policier, c'est tout simplement "un fiasco qui est récompensé", car les deux agents n'ont pas su détecter la dangerosité de l'apprenti djihadiste.

"L'autre élection" : une web-série politique au bout du monde

Le choix du matin sur Internet, c'est une web série qui s'intéresse à une élection, mais, là, nous partons de l'autre côté de la planète, en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

Et oui, car là-bas aussi, 2012 est une année d'élection. Des législatives sont prévues fin juin... et c'est le thème choisi par Igal Kohen et Marine de Saint Seine pour réaliser une web-série, intitulée "L'autre élection". Un premier épisode pilote est déjà visible sur le site KissKissBankBank, le tournage est en cours en ce moment même, puisqu'Igal Kohen vient de partir pour la Papouasie-Nouvelle-Guinée pour tourner la suite de la série.

L'Autre Élection - Teaser #1 - VFPiw!

La vie politique locale est totalement gangrénée par la corruption... les papouans échangent leurs votes contre de l'argent, en attendant, les promesses des candidats ne sont pas tenues. Une situation qui handicape le développement du pays.

En regardant cette "Autre élection", vous rencontrerez par exemple Helen, déjà candidate lors du scrutin précédent, patronne de night club et marchande de munitions, qui refuse toute forme de corruption Et son rival, Martin, le député de Nouvelle Irlande, toujours victorieux, qui n'est pas gêné par l'évocation des pots-de-vin.

L'Autre Élection - Épisode 0Piw!

Pour parler de cette "autre élection" à l'autre bout du monde, l'invitée de l'Hyper revue de presse ce matin est Marine de Saint Seine, productrice de cette Web série pour l'agence Progress In Work.

#ggi et #loispeciale : les étudiants québécois mobilisés contre un projet de loi

Encore de la politique sur le Web, encore de l'autre côté de la planète, puisque ce matin, nous partons également au Québec, où un projet de loi destiné à mettre fin au conflit étudiant - qui dure depuis plus de 4 mois – met le feu aux réseaux sociaux et à l'Internet québécois.

Pour s'en rendre compte, il vous suffit de suivre les mots clefs #ggi comme grève générale Illimitée, ou #loispéciale sur Twitter, et vous assisterez en temps réel à la contestation du monde étudiant québecois, et même au-delà.

Les tweets sur la #loispeciale et la #ggi 

En cause, un projet de loi du gouvernement de Jean Charest, la loi 78 dite aussi loi spéciale... Dont l'une des mesures fait réagir le président de la fédération étudiante collégiale du Québec, à regarder sur le site de Radio Canada.

 

Les étudiants protestent contre le projet de "loi spéciale" 

Un projet de loi spéciale jugé fortement liberticide au Québec, et qui est loin de calmer les étudiants en grève depuis février contre l'augmentation de 75% des frais de scolarité. A Montréal, on parle du Printemps Erable, un mouvement de colère qui a inspiré la chanteuse Ariane Moffat, bien connue chez nous, qui en quelques heures à peine, a composé et mis en ligne ce morceau, intitulé "Jeudi 17 mai", on y parle aussi de François Hollande, de Lady Gaga, de Donna Summer et de Line Beauchamp, la Ministre de l'éducation qui vient de démissionner. Merci à Kim Auclair pour sa veille toujours pertinente, et qui a mis la main sur cette chanson. 

 

 

Une chanson à écouter sur le site voir.ca, et des débats à suivre sur le site de Radio Canada, qui retransmet en ce moment même la séance extraordinaire de l'assemblée nationale québécoise autour de ce projet de loi.

En Corée du Nord, certains habitants affamés se livreraient à des actes de canibalisme

C'est ce que révéle un rapport sud-coréen, basé sur des témoignages de réfugiés venus du Nord de la péninsule. Sur 230 témoins, une dizaine rapporte avoir assisté à des exécutions pour canibalisme ces dernières années. Fin 2009, un homme a été exécuté en place publique pour avoir tué puis dévoré une fillette de 10 ans, explique Le Figaro. D'autres actes de ce type auraient eu lieu l'an dernier. Rien ne permet de parler de phénomène de grande ampleur, mais ces témoignages montrent à quel point les nord-coréens souffrent de la famine dans certaines provinces. Une faim qui peut parfois faire perdre la raison.

Les pompiers de Paris indésirables chez Patrick Sébastien

L'animateur de France 2 avait invité les gymnastes de la brigade à réliser un numéro dans son émission "le plus grand cabaret du monde". Le spectacle a bien été enregistré... mais il ne sera pas diffusé. Information révélée par TV Mag, et relayée dans le Parisien. Après les accusations de viol au sein de l'équipe de gymnastique des pompiers de Paris, l'animateur a décidé de couper la séquence au montage. La décision a été prise en accord avec le commandant des pompiers de Paris.
Les soldats du feu en collants bleu-blanc-rouge n'apparaitront donc pas à l'écran demain soir. Ils seront remplacés par un numéro du crique de Pékin.

aller directement au contenu