Trois favoris pour un prologue

par samedi 30 juin 2012 12:10
Panoramic

Cancellara, Martin et Wiggins. Voilà les trois noms qui ressortent quand il s'agit de désigner des favoris pour le prologue du Tour de France 2012 à Liège. Si le Suisse et l'Allemand en ont fait un objectif, le Britannique n'a pas forcément intérêt à prendre le maillot jaune aussi tôt.

Le Tour de France 2012 s’élancera depuis la Belgique. A Liège plus précisément. Un prologue de 6,4 km que Fabian Cancellara (RadioShack) et Tony Martin (Omega Pharma) ont coché sur leur programme. Bradley Wiggins (Sky), l’un de deux grands favoris du Tour avec le tenant du titre Cadel Evans, est lui aussi capable de l’emporter en Belgique. Pourtant, prendre le maillot jaune dès les premiers coups de pédales n’est pas forcément la meilleure stratégie pour le Britannique. Sur le Tour de France, Fabian Cancellara reste le maître des prologues avec trois victoires à son actif (2004, 2009 et 2010). La dernière fois à Rotterdam, la première fois à… Liège. Le parcours de l’édition 2012 est d’ailleurs quasiment identique à celui de 2004. Huit ans après, le Suisse espère donc renouveler cette performance, même s’il revient de blessure (fracture de la clavicule sur le Tour des Flandres) : « C'est assez émouvant de revenir sur une course qui m'a offert tant de grands souvenirs. Maintenant, je ne sais pas exactement comment je vais me sentir après les problèmes que j'ai eus cette saison. Mais je suis bien préparé et j'espère être prêt. »

Il le faudra car Tony Martin a également l’ambition d’être le premier porteur du maillot jaune. Champion du monde du contre-la-montre en titre, l’Allemand compte bien prendre sa revanche d’il y a deux ans où il n’avait été devancé que de dix secondes par Cancellara. Le parcours s’annonce pourtant un peu court pour Martin qui est plus à l’aise sur un « véritable » contre-la-montre, plus long. Mais le coureur d’Omega Pharma veut « prendre le maillot jaune et le garder aussi longtemps que possible. Si je ne peux pas le faire dans le prologue, j'essaierai à nouveau dans le premier contre-la-montre dans la 9e étape. » Martin part donc confiant. D’autant plus que c’est lui qui a remporté le dernier chrono du Tour l’année dernière à Grenoble. Côté Français, Voeckler, Péraud ou Chavanel chercheront certainement des victoires d’étapes mais pas sur ce prologue où ils n’apparaissent pas vraiment dans la liste des possibles vainqueurs.

Le dernier favori de ce contre-la-montre initial est anglais. Bradley Wiggins fait surtout partie des prétendants à la victoire finale. Mais le Britannique ne se faciliterait pas vraiment la tâche en endossant le maillot jaune dès la 1ere étape. Même si sa formation de la Sky apparaît comme la plus solide, ses coéquipiers l’ont prouvé lors du dernier Critérium du Dauphiné, Wiggins ne voudra sûrement pas les faire travailler dès la première semaine. Une autre stratégie consisterait à mettre la pression sur Cadel Evans en remportant ce prologue, quitte à ne pas défendre le maillot de leader lors des prochaines étapes. Peu probable. Et pourtant, Wiggins a les capacités de remporter cette course. L’ancien champion olympique de poursuite individuelle (2004 à Athènes) a échoué de peu lors de deux prologues cette saison. A chaque fois d’une petite seconde. Lors du Dauphiné où l'Australien Luke Durbridge s’est imposé et lors de Paris-Nice où il a été devancé par le Suédois Gustav Larsson. Ce dernier fait d’ailleurs figure d’outsider dans ce prologue tout comme les Australiens Richie Porte et Baden Cooke ou le Slovaque Peter Sagan, vainqueur du prologue du Tour de Suisse.