Dopage : Lance Armstrong pourrait perdre ses sept maillots jaunes

par Olivier Bénis mercredi 13 juin 2012 23:36
François Lenoir Reuters

Selon le Washington Post, l'Agence américaine antidopage (USADA) vient d'ouvrir une procédure antidopage contre le septuple vainqueur du Tour de France. La procédure vise en particulier la période du retour à la compétition de Lance Armstrong, en 2009-2010.

C'est par une lettre de l'USADA que le cycliste, désormais converti au triathlon, a appris ces nouvelles accusations. Une lettre de quinze pages où l'organisme affirme que des échantillons sanguins collectés en 2009 et 2010 sont "parfaitement compatibles avec des manipulations sanguines incluant l'usage d'EPO et/ou de transfusions sanguines".

L'agence évoque aussi plusieurs témoignages qui prouveraient que Lance Armstrong et cinq de ses anciens partenaires étaient engagés dans une opération de dopage de 1998 à 2011. Une période qui inclut l'ensemble des victoires de l'Américain sur le Tour de France (qu'il a remporté sans interruption de 1999 à 2005).

Souvent soupçonné, jamais condamné

En 2005, Armstrong avait déjà été accusé de dopage à l'EPO. Le journal L'Équipe avait évoqué des échantillons datant du Tour de France 1999. Le coureur avait alors rejeté ces accusations. Il n'a jusqu'ici jamais été sanctionné pour dopage.

Si l'USADA parvient à le faire condamner, Lance Armstrong pourrait perdre ses sept titres sur le Tour de France. L'agence américaine demande également son exclusion de toutes les compétitions de triathlon.