aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Le maillot à pois est mythique selon Thomas Voeckler

le Jeudi 19 Juillet 2012 à 21:24
Par media365.fr

Assuré de terminer avec le maillot du meilleur grimpeur à Paris à l'issue de la 17eme étape, disputée jeudi, Thomas Voeckler (Europcar) est ravi par cette distinction " mythique ".

Thomas Voeckler, vous êtes assuré de conserver votre maillot à pois jusqu’au bout. Quelle est votre réaction ?
Selon moi, dans n’importe quelle course, le maillot de meilleur grimpeur, c’est un classement annexe. Au Tour de France, le maillot à pois, c’est mythique. Cela a une valeur inestimable et ça correspond bien à ma conception du cyclisme. Ce que j’aime dans le vélo, c’est l’attaque, comme dans le sport en général. Quand on a le maillot à pois sur le Tour, ça ne veut pas dire qu’on est le meilleur grimpeur du peloton mais cela prouve qu’on a du panache.  

Vous imaginez-vous déjà avec ce maillot à Paris ?
Mathématiquement, c’est bon. Maintenant, il faut que je fasse attention aux chutes et que je ne tombe pas malade parce qu’on a vu plein de coureurs avec des gastros. A moi maintenant d’être vigilant, de ne pas tomber et d’essayer de déjouer les pièges des trois dernières étapes.

Par rapport à mercredi, était-ce une journée plus dure jeudi ?
Non, c’était une étape bien moins dure mais c’était plus dur nerveusement jusqu’à ce que je me fasse distancer par le groupe des favoris. C’est vraiment différent par rapport à hier (mercredi). C’était plus stratégique et moins dur physiquement. Je me suis moins rentré dans le lard (sic) qu’hier.

Après avoir été incertain pour ce Tour suite à votre blessure à un genou, que ressentez-vous ?
Quand j’ai repris l’entraînement le lundi qui précède le départ du Tour, donc cinq jours avant, après huit jours sans vélo, si on m’avait dit ça, j’aurais traité de fou cette personne (sourire). Mais c’est bien que dans le vélo, il y a toujours des incertitudes.

Propos recueillis par notre envoyé spécial sur le Tour

Par media365.fr
aller directement au contenu