aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Lance Armstrong, le roi déchu

le Vendredi 24 Août 2012 à 07:45
Par Céline Asselot

C'est la chute d'un sportif hors normes. Lance Armstrong, qui va perdre ses sept titres de vainqueur du Tour de France sur décision de l'agence américaine antidopage, a pendant des années dominé la compétition cycliste. Son combat contre le cancer avait accru sa popularité, avant que les nombreuses accusations de dopage ne viennent éclabousser son image.

Sept victoires consécutives. Un record. Entre 1999 et 2005, Lance Armstrong est le maître incontesté du Tour de France. Hégémonique en contre-la-montre, stupéfiant de puissance en montagne, le Texan paraît invincible. Au point qu'il suscite des interrogations sur ses mystérieuses méthodes de préparation.

Mais à l'époque, Lance Armstrong est surtout un sportif adulé. Sa lutte contre le cancer en 1997 en fait un exemple. Son image est convoitée par les marques. Sa vie privée - et notamment le couple qu'il forme un temps avec la chanteuse Sheryl Crow - fait la Une dans les magazines. Quand il prend sa retraite, en juillet 2005, après une septième victoire sur les Champs-Elysées, Lance Armstrong est au faîte de sa gloire.

Floyd Landis affirme avoir vu Armstrong se doper "de multiples fois"

A peine quelques semaines plus tard, la "success story" s'enraye. Une enquête du quotidien L'Equipe révèle que six échantillons d'urine d'Armstrong datant du Tour de France 1999 contenaient de l'EPO. Au cours des années suivantes, le cycliste ne fera que nier les accusations successives. La plus retentissante sera celle de son ancien équipier Floyd Landis, lui-même déchu de son titre de vainqueur du Tour 2006, qui affirme avoir vu Lance Armstrong se doper "de multiples fois".

En 2009, malgré tout, il effectue un retour très médiatisé à la compétition, terminant troisième du Tour de France, tout en bataillant contre l'agence américaine antidopage. Après un nouveau rejet de sa plainte devant la justice, le cycliste vient de perdre son bras de fer. Tous ses titres depuis le 1er août 1998 lui seront retirés. Lance Armstrong, le roi nu.

 

Par Céline Asselot
aller directement au contenu