aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Dopage : Lance Armstrong perd ses sept Tour de France

le Vendredi 24 Août 2012 à 05:37 mis à jour à 18:00
Par Céline Asselot

Le cycliste est déchu de ses victoires et frappé d'une interdiction à vie de concourir. C'est ce qu'a décidé l'agence américaine antidopage, qui accuse Lance Armstrong d'avoir consommé des produits stupéfiants tout au long de la période 1999-2005. S'il nie toujours les faits, le sportif a renoncé à s'opposer aux poursuites.

L'annonce, qui a fait l'effet d'une bombe, est tombée en fin de nuit. L'agence américaine antidopage a annoncé avoir décidé de retirer à Lance Armstrong tous ses titres obtenus depuis le 1er août 1998. Il va ainsi perdre ses sept victoires dans le Tour de France. Le cycliste, qui a dominé pendant des années la compétition cycliste, sera également frappé d'une interdiction à vie de concourir. Une dernière sanction symbolique puisque, âgé de 40 ans, il a mis fin à sa carrière.

L'Usada accuse Armstrong d'avoir utilisé des substances interdites, notamment de l'EPO et des stéroïdes depuis 1996. Elle affirme disposer notamment de témoignages d'anciens coéquipiers du cycliste. Des témoignages obtenu sous la menace, selon les avocats de Lance Armstrong. Ils ont pendant plusieurs mois tenté de stopper la procédure.

Des tentatives qui sont restées vaines et le coup de grâce est tombé lundi. Un juge fédéral d'Austin, au Texas, a une nouvelle fois rejeté la plainte de Lance Armstrong contre l'agence américaine antidopage (Usada). Le coureur n'a pas réussi à convaincre la justice que l'agence avait violé ses droits constitutionnels et n'était pas compétente pour le poursuivre.

"Je sais qui a gagné ces sept Tours de France"

Suite à ce rejet, le champion cycliste a décidé de renoncer à toute action : "Dans la vie de tout homme, il arrive un moment où il doit dire 'assez'. Pour moi, le moment est venu" écrit Lance Armstrong dans un communiqué publié sur son site Internet. Il nie toujours s'être dopé entre 1999 et 2005 - époque de son triomphe au Tour de France - comme l'en accuse l'Usada : "Je sais qui a gagné ces sept Tours, mes équipiers savent qui a gagné ces sept Tours, et tous ceux contre lesquels j'ai couru savent qui a gagné ces sept Tours."

Mais l'affaire n'est pas pour autant terminée. Il faut encore voir l'attitude de L'Union cylciste internationale qui a son mot à dire dans cette affaire. Voir également la position d'ASO, l'organisateur du Tour, qui sera peut-être obligée de revoir son palmarès.

 

Lance Armstrong va perdre ses sept titres de vainqueur du Tour de France - précisions à Washington de Fabienne Sintès 
 

Lecture
 
Partager

 

 

Par Céline Asselot
15
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Bonjour, certains parlent de chasse aux sorcières, que l'on revient trop loin, non-non, si vous vous fautez vous êtes condamnés, donc pourquoi pas lui, et n'oublions pas l'énormité de l'argent qu'il a empoché: IL FAUT LUI DEMANDER DE TOUT REMBOURSER et s'en servir pour combattre le dopage et les drogues en général.
Avatar de anonyme
Pas si vite - ce n'est pas du tout chose faite qu'Armstrong va perdre ses médailles. Cette déclaration médiatique n'est que ça : prématurée et médiatique pour faire de l'effet.
Avatar de anonyme
Reveillez-vous ! le dopage commence chez les amateurs ! Et dans tous les sports. 50 % des sportifs de haut niveau trichent. Comment se fait-il que tant d'athlètes soient asthmatiques sinon pour profiter des bienfaits de la Ventoline ?
Avatar de anonyme
Bernard (anonyme) @ LeMad (anonyme),
je suis désolé de vous dire que vous ne connaissez visiblement pas la question, et que vos suppositions sont en conséquence simplistes et erronées. Il y a en réalité à l'état naturel beaucoup "d'asmathiques" qui s'ignorent dans la population, mais à faible niveau et non-handicapant. Les intéressés eux-mêmes (et peut-être vous ?) ne sollicitent pas leur corps et leur appareil respiratoire au point d'éprouver une gêne pour respirer dans la vie quotidienne. la ventoline est un faciliteur de la fonction respiratoire et bronchique, particulièrement sollicitée en cas d'efforts violents et prolongés. c'est le cas du cyclisme, raison pour laquelle les médecins des équipes et de l'UCI prescrivent et autorisent pour certains coureurs cette médication qui n'est pas un dopant améliorant de l'effort,mais contient faiblement des substances par ailleurs interdites car entrant dans la composition de certains produits dits dopants. la ventoline est prescrite dans beaucoup de sports et sa prise n'est pas le signe d'un dopage, et encore moins d'un dopage généralisé. il en est de même pour les sportifs qui souffrent d'allergies au pollen. j'espère que vous approfondirez vos connaissances en la matière afin de fonder une opinion pertinente. éventuellement parlez-en à des sportifs de haut niveau utilisateurs de la ventoline sous contrôle médical si vous en connaissez.
aller directement au contenu