aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Drucker et Holtz : le vélo, c'est leur dada

le Samedi 21 Juillet 2012 à 09:56
  • Pas encore de votes

Le Tour de France, rassemble chaque année, entre 12 et 15 millions de spectateurs sur les routes de France, une occasion de faire le point sur un cyclisme aujourd'hui très diversifié. En fin de chronique, Michel Drucker et Gérard Holtz, nous font également partager leur passion.

Le VTT en montagne © ucpa/Bruno Longo

Il y a beaucoup de façons de pratiquer le vélo : la route, mais aussi le cyclo-cross, le BMX, ou encore le polo-vélo (qui remplace le cheval), mais on assiste actuellement à une véritable "VTT mania".

Gilles Chaudessaigues, référent VTT et VTC à l'UCPA nous rappelle l'introduction du "Mountain Bike" (Vélo Tout Terrain) par des Californiens dans les années 70 en France. Cette discipline s'est très rapidement propagée, au point de devenir une discipline olympique.

Interview complete de Gilles Chaudessaigues, UCPA 
 

Lecture
 
Partager

Ce sport peut se pratiquer en stage de conduite en montagne mais aussi en randonnée. La France, outre le fait qu'elle offre une grande diversité de paysage, propose des chemins balisés par couleurs en fonction - comme pour le ski - de leurs difficultés. Il existe plus de 170 sites VTT et 60.000 kms de chemins balisés proposé par la Fédération Française de Cyclisme.

C'est un sport qui se pratique dès l'âge de 11 ans (7 ans pour l'UCPA) jusqu'à un âge avancé ; idéal pour partir entre amis ou en famille. "Cela resserre les liens dans les passages difficiles" nous raconte Gilles Chaudessaigues.

Mais le VTT, c'est aussi un sport de haut niveau, et bien qu'il soit majoritairement masculin chez les jeunes, on voit apparaitre de plus en plus de filles, comme Julie Bresset qui vient de remporter sa 3e médaille de championne de France en VTT.

Julie Bresset © JB DR

interview complète de Julie bresset 
 

Lecture
 
Partager

Julie qui est sélectionnée pour les Jeux olympiques de Londres, espère, bien sûr, ramener une médaille à la France, mais surtout, elle partage volontiers sa passion qu'elle pratique depuis l'âge de 9 ans. "Si mes résultats et ma notoriété amènent les jeunes à cette discipline, j'aurais déjà gagné mon pari" dit-elle avec modestie.

Gérard Holtz a deux passions : le vélo et le théâtre. Ainsi la journée, il suit les coureurs, et le soir, il interprète Le Malade imaginaire aux étapes du Tour de France avec la Compagnie de la Reine, troupe professionnelle du Théâtre Montansier de Versailles.

L'idée de Gérard Holtz, grâce au mécénat d'une chaîne d'opticiens, est d'associer le sport à la culture et de rendre le théâtre accessible à tous en reprenant de grands classiques de Molière.

Gérard HOLTZ © CG78 DR

"Quand j'ai voulu mélanger le sport et la culture, un journaliste a écrit que j'étais un vrai malade... Il n'avait pas tort !"

Malade ou pas, les dons collectés sont pour la recherche médicale, y compris ce samedi soir à Rambouillet, dernière étape du Tour et dernier coup de cœur de Gérard qui nous explique son parcours : môme de Belleville, à 3 ans assis sur le vélo de son père, ils partaient "tous à vélo, grand-mère comprise" en vacances avec la tente de camping, ambiance congés payés... Depuis, la passion du vélo ne l'a jamais quitté.

Il nous explique son "militantisme" pour un vélo dans la ville, avec des aménagements, un vélo citoyen "toutes les classes sociales se retrouvent dans les pelotons" et puis "c'est excellent pour la santé, surtout pour le cœur ! " Ça tombe bien venant d'un homme de cœur !

Interview complète de GERARD HOLTZ  
 

Lecture
 
Partager

 

Michel Drucker, lui aussi, se passionne depuis toujours pour la petite reine. Pourtant, il s'est mis très tard au vélo

Michel Drucker © Guillaume Gaffiot Guillaume Gaffiot

C'est en 1990 qu'il décide de s'adonner aux joies de la petite reine. "En observant de plus près la souffrance des coureurs, comme Greg Lemond et consorts, j'ai vraiment voulu savoir ce qu'était le vélo, et je me suis mis à en faire à l'âge de 48 ans, ce qui est tard. J'avoue que j'en ai pas mal bavé".

La même année à peine débutant, il relève le défi pour le téléthon de faire le Mont Saint-Michel - Paris : 515 km, dont 18 heures de nuit, à 21 km/h de moyenne. 

"J'ai beaucoup souffert, mais cette expérience m'a réellement donné l'envie et la ferme volonté de continuer dans ce sport."

Le vélo est une leçon de vie, et qui a réussi pour Michel Drucker : "il faut savoir s'entourer d'une équipe, compter sur la solidarité, se protéger du vent, se reposer dans les descentes, ne pas être toujours le premier, regarder les autres, une leçon de courage et de modestie qui m'a beaucoup servi dans ma carrière."

Michel Drucker, nous donne également une belle raison de la notoriété du Tour de France, il permet de faire découvrir la France à des millions de téléspectateurs, notamment par les prises de vues en hélicoptère. Michel, qui compte 1.500 heures d'hélicoptère en pilote, après avoir piloté il y a quelques années mon dirigeable (à pédales justement), passe actuellement sa licence d'avion... Un challenge de plus !

Interview complète de Michel DRUCKER 
 

Lecture
 
Partager

 Le jeu concours

Chaque semaine, vous pouvez gagner un séjour sportif pour deux personnes en kitesurf, mais aussi en bateau, à cheval ou à ski avec France info et l'UCPA. Il suffit de répondre chaque semaine à une question.

Celle d'aujourd'hui est la suivante  : Quel est le nom usuel de VTT en anglais ? Cliquez ici pour répondre à la question.

banniere jeu circulez y'a le monde ucpa été 2012 © Radio France

La semaine prochaine, je vous parlerai de "sports en eaux vives" avec une autre question et d'autres séjours à gagner.

aller directement au contenu