aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

L'enchantement renouvelé des "étés de la danse" à Paris

le Mercredi 27 Juin 2012 à 05:40
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 5 (1 vote)

C'est la 8è édition des étés de la danse à Paris, un festival pour le public français mais aussi étranger, important en ce début d'été, avec des compagnies de renom qui viennent présenter leurs récentes créations mais aussi leurs ballets cultes : invités jusqu'au 21 juillet de cette nouvelle édition, la Paul Taylor Dance Company et l'Alvin Ailey Dance Theater. Un régal.

Kirven J. Boyd et Glenn Allen Sims dans The Hunt (Robert Battle) Alvin Ailey American Dance Theater © Radio France - Andrew Eccles

Encore deux représentations ce soir et demain au Théâtre de Chaillot à Paris pour découvrir ou revoir 6 ballets présentés par la Paul Taylor Dance Compagny dans le cadre du festival toujours enchanteur de la 8è édition des étés de la danse. Paul Taylor, 81 ans, figure historique de la modern dance américaine, et auteur à ce jour de 135 chorégraphies fluides et audacieuses, est un fin observateur de notre monde. Il évoque toujours avec humour et ironie la difficulté des relations humaines et  la guerre des sexes. Son ballet Arden Court créé en 1962 sera d'ailleurs repris jusqu'au 21 juillet au Théâtre du Chatelet à Paris par la pétillante compagnie d'Alvin Ailey, seconde troupe mondialement célèbre, invitée de ces étés de la danse pour la 3è fois en 8 ans.

L'Alvin Ailey American Dance Theater, a depuis sa fondation en 1958, pris une place unique dans la danse moderne américaine. Principalement constituée à l'origine de danseurs afro-américains, elle a tout de suite été accueillie par un succès critique et public. Alvin Ailey ce gamin noir né en 1931 dans une famille pauvre du Texas, en pleine époque de ségrégation, mort du sida en 1989, est devenu une légende dès la fin des années 50. Militant infatigable de la condition noire outre-atlantique, il a su ouvrir sa compagnie à un vivier de jeunes danseurs et chorégraphes, tout en dépassant dans ses créations la dimension ethnique. Du jazz au classique, sa danse puissante, sensuelle et théâtrale, est nourrie aujourd'hui des nouvelles expressions comme le hip-hop.

aller directement au contenu