aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Les réseaux sociaux, premier conseiller musical

le Vendredi 22 Novembre 2013 à 19:35
Par Lucas Roxo

Marc Zuckerberg, créateur de Facebook, présente son application musicale. Robert Galbraith © Reuters

Les réseaux sociaux sont devenus la première source de recommandations dans les pays développés et grands émergents pour le choix de la musique. C'est le résultat d'une étude présentée vendredi au Forum d'Avignon. Les Facebook, Twitter et autres Google+ viennent de dépasser les recommandations des critiques et des professionnels. 

Fini le temps des critiques musicaux et des magazines spécialisés ? Pas encore, mais les conseillers d'hier ne sont pas forcément ceux de demain. Une étude présentée ce vendredi au Forum d'Avignon explique qu'une grande partie des consommateurs de musique vont chercher des conseils en la matière sur les réseaux sociaux, plutôt qu'auprès de critiques et de professionnels. 

38% vont sur les réseaux sociaux pour obtenir des recommandations

38% des personnes interrogées en 2013 qui affirment utiliser les réseaux sociaux pour obtenir des recommandations sur leur consommation de musique. Seulement 33% utilisent les recommandations de critiques et de professionnels, et 33% les suggestions personnalisées des plateformes digitales. 

En 2010, la même enquête avait conclu à des recommandations données majoritairement par les critiques (34%), juste devant les réseaux sociaux (32%) et les suggestions automatiques personnalisées (26%).

Les réseaux sociaux, vitaux pour les artistes

Une tendance qui a bien été comprise par les grands réseaux sociaux. Twitter a ainsi lancé son application Twitter #Music en avril 2013 (elle n'est pas encore sortie en France), et Facebook a construit un partenariat solide avec le logiciel d'écoute Spotify. Même Google s'y est mis. 

Introducing Google Music © googlemusic

Facebook est même devenu le principal outil de promotion des artistes, via différentes applications externes intégrées au réseau social, comme BandPage.

Marie-Anne Robert, directrice France de Believe Digital Studios, l'expliquait il y a quelques semaines sur le site terrafemina.com. "Le pouvoir de recommandation est un levier très fort pour la musique, on est beaucoup plus influencé quand un conseil émane d'un proche. En un post sur Facebook, il est possible de remplir l'Olympia en quelques minutes, c'est ce qui est arrivé récemment pour Youssoupha (@YoussouphaFAN), l'un de nos artistes qui totalise plus de 950 000 fans sur sa page Facebook", expliquait-elle. 

 

Par Lucas Roxo
aller directement au contenu