aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Venise menacée par le tourisme

le Samedi 18 Août 2012 à 10:20
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 3.7 (3 votes)
(Ré)écouter cette émission Bientôt disponible

Cet été, coup de projecteur sur les sites culturels classés au patrimoine mondial de l'Unesco à l'occasion des quarante ans de la convention assurant leur protection. Venise,ville mythique, est aujourd'hui malmenée par le tourisme de masse.

Le grand canal © J.Sorosh-Wali

C'est en 1987 que Venise et sa lagune ont été classées au patrimoine mondial, 20 ans après le lancement d'une grande campagne de sauvegarde qui fit suite aux inondations catastrophiques de novembre 1966. Cette mobilisation internationale a permis d'enrayer en partie la dégradation du patrimoine vénitien. Mais la Cité des Doges doit toujours faire face à de nombreuses menaces. Il y a l'élévation du niveau des eaux censé être résolu par le projet Moïse, cet ouvrage qui devrait dans deux ans isoler la lagune de la mer pendant les épisodes de marées hautes. Il y a aussi l'afflux de touristes. Chaque année, deux millions d'entre eux arrivent ainsi à bord de paquebots géants, ces monstres des mers qui semblent prêts à engloutir le centre historique de Venise.

You do not have access to view this Atom.

Le paquebot MSC Divina, au mouillage devant Venise, au pied des immeubles du centre historique © Reuters Stefano Rellandini

A Venise des voix s'élèvent pour réclamer que ces navires qui peuvent compter chacun plus de 5000 personnes à bord, soient déclarés indésirables. Pour Francesco Bandarin, directeur général adjoint pour la culture à l'Unesco, ces géants doivent impérativement être éloignés du centre historique. Alors que trente millions de touristes par an sont attendus à Venise en 2020, Il est impératif de repenser dès maintenant l'ensemble des accès à la ville. Un port pourrait ainsi être construit à l'écart du centre historique pour accueillir ces paquebots géants. Les autorités italiennes auront elles la volonté suffisante pour mener à bien un tel projet. La question reste posée d'autant qu'il leur faudra également trouver les financements pour ces nouvelles infrastructures, pourtant essentielles à la sauvegarde de la ville. Venise qui ploie sous le nombre de visiteurs ne cesse de perdre ses habitants. Les vénitiens trouvent difficilement logement, et travail dans une ville dédiée exclusivement au tourisme. Le centre de Venise transformé en musée à ciel ouvert ne compte plus aujourd'hui que 58 000 résidents.

 

 

aller directement au contenu