aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

"Hautes Tensions", la scène française de la danse hip-hop et du cirque à La Villette

le Samedi 14 Avril 2012 à 09:55
  • Pas encore de votes

Hautes Tensions, la 2è édition de ce festival consacré aux formes artistiques issues du cirque et de la danse hip-hop présente les créations des chorégraphes et circassiens d'une douzaine de compagnies au Parc de la Villette à Paris jusqu'au 22 avril.

la compagnie Next Zone © Radio France - Stuart McIntyre

10 000 spectateurs ont suivi l’année dernière ce festival Hautes Tensions, rendez-vous novateur qui réunit la jeune scène française en danse hip hop et cirque contemporain dans un même temps de programmation, sur différents lieux du parc. Pour la grande majorité de ces artistes, il s’agit de leur première ou deuxième création. Rage du chorégraphe Anthony Egéa est le spectacle à suivre ce week-end, et le week-end prochain Révolution, la toute dernière création de la compagnie de breakers hip hop Wanted Posse. Ses membres ont annoncé qu'ils se séparaient pour continuer leur carrière en solo. Autre collectif à suivre dans ce festival Hautes tensions du jeudi au dimanche à 19h dans la grande halle jusqu’au 22 avril, le quatuor d’acrobates comédiens Ivan Mosjoukine, du nom d’une figure du cinéma muet. Leur toute première création est un ovni très attendu, elle a pour titre De nos jours, un spectacle de deux heures monté comme un long métrage, en 86 scénettes ébourrifantes.

 D'autres idées de sortie pour le week-end :

- Jusqu'au 6 mai à la Maison Européenne de la Photographie à Paris,  Dominique Issermann, photographe des stars et des grands créateurs, révèle un autre visage de Laetitia Casta, égérie des podiums et de la publicité dans une exposition en 33 tirages argentiques noir et blanc grand format. Les deux femmes ont beaucoup travaillé ensemble pendant 10 ans. Elles se sont retrouvées en Suisse pendant 3 jours dans une architecture magnifique, aux Thermes de Vals, au sud-est de Zürich. Séances de prises de vue en lumière naturelle, sans coiffure, ni maquillage.

-Le dessinateur Robert Crumb fait son entrée au musée : l’indiscipliné septuagénaire Crumb, qui vit en France près de Nîmes depuis 20 ans, figure de la contre-culture américaine, pionnier de la BD underground, investit le musée d’art moderne de la ville de Paris avec ses héros, Fritz The Cat , Mr Natural, avec ses récits décapants sur la famille, le sexe, les hippies, l’argent, la musique, l’amour ou la peur des femmes. C’est la  première rétrospective en France consacrée à ce dessinateur avec plus de 700 dessins, carnets de croquis, 200 revues underground présentés dans un accrochage chronologique assez serré jusqu’au 19 août.

- Première édition de Prémices au Théâtre du Nord à Lille et à la Rose des Vents à Villeneuve d’Ascq. Jusqu’au 19 avril, 40 jeunes artistes, auteurs et metteurs en scène tiennent l’affiche avec leurs créations.

- Et encore plus d’un mois pour suivre les propositions artistiques du festival itinérant en Côte d’Armor. Jusqu’au 17 mai, théâtre, danse, cirque, musique, marionnettes, contes et expositions, 53 communes du département accueillent 30 propositions dont 17 créations. Un festival qui privilégie la rencontre entre habitants et artistes. L’association Itinéraires bis qui a initié ce rendez vous l’année dernière, invite le public ce soir et demain par exemple, sous le manège du Haras de Lamballe pour un bal des chevaux qui croise pratiques équestres, cirque et tango argentin, un bal pour danser bien sûr après le spectacle.

 

 

 

aller directement au contenu