Mort de Ravi Shankar, le "parrain de la World Music"

par Mathias Kern mercredi 12 décembre 2012 06:37
Jayanta Shaw Reuters

Le maître indien du sitar est décédé mercredi à l'âge de 92 ans. Ravi Shankar, père de la chanteuse Norah Jones, était adulé par de nombreux artistes occidentaux dont les Rolling Stones et les Beatles. Le guitariste George Harrison fut l'un de ses élèves.

C'est une
légende qui disparaît. Le maître incontesté du sitar, récompensé par trois
Grammy Awards, s'est éteint à l'âge de 92 ans dans un hôpital de San Diego, aux
Etats-Unis, où il s'était rendu pour subir une opération chirurgicale.

Connu dans
le monde depuis les années 60, Ravi Shankar influença de nombreux musiciens de
rock en quête de nouvelles sonorités. Il avait créé une école de musique à Los
Angeles en 1967. Le sitariste avait participé notamment au festival de Monterey
la même année et au concert de Woodstock en 1969.

Le lundi 28 avril 2014

Concert de Ravi Shankar à Woodstock © tripmonk0

Parmi ses
élèves, on compte George Harrison, le guitariste des Beatles, qui avait surnommé
Ravi Shankar "le parrain de la World Music". Tous deux collaborèrent sur
plusieurs projets, notamment lors d'un concert pour le Bangladesh en 1971.

Le lundi 28 avril 2014

Quand Ravi Shankar donne une leçon de sitar à George Harrison © pulpobeatle

Ravi
Shankar, qui vivait en Californie, était né dans la ville sacrée de Bénarès,
sur les bords du Gange, le 7 avril 1920. Il venait d'une famille de brahmanes,
la plus haute caste dans la société hindoue.

Le Premier
ministre indien, Manmohan Singh, a fait part de sa tristesse et évoqué la perte
d'"un trésor national et d'un ambassadeur mondial de l'héritage culturel
de l'Inde
".

La vie de Ravi Shankar retracée par Sébastien Farcis correspondant de France Info en Inde 
 

 

La disparition de Ravi Shankar : évocation signée Anne Chépeau