Zineb El Rhazoui est-elle poussée vers la sortie par la direction de Charlie Hebdo ?

DOCUMENT par Benjamin Illy vendredi 15 mai 2015 11:55, mis à jour le vendredi 15 mai 2015 à 12h06
Zineb El-Rhazoui © SIPA
Zineb El-Rhazoui © SIPA

La journaliste franco-marocaine Zineb El Rhazoui, également militante contre l'islamisme et l'intégrisme, a reçu un courrier de sa direction la convoquant à un entretien préalable à licenciement pour faute grave. Ce que conteste l'intéressée. France Info a pu se procurer la lettre de convocation. La direction du journal satirique prône finalement l'apaisement.

Zineb El Rhazoui, journaliste à Charlie Hebdo et sociologue des religions, a reçu mercredi dernier un courrier de la direction du journal satirique la convoquant à un entretien préalable à un licenciement pour faute grave. La militante contre l'islamisme et l'intégrisme, qui est menacée de mort pour ses écrits dans Charlie Hebdo et contrainte de déménager régulièrement, conteste toute faute. 

France Info a pu se procurer la lettre de licenciement reçue par Zineb El Rhazoui et signée par la directrice des ressources humaines de Charlie Hebdo. Dès la première ligne, c'est sans ambiguïté : "Nous sommes contraints d'envisager votre licenciement pour faute grave". Dans la foulée, Zineb El Rhazoui est convoquée le 26 mai à un entretien préalable sur cette mesure "éventuelle"."Vous ferez l'objet d'une mise à pied à titre conservatoire et à effet immédiat", peut-on encore lire. 

"Il ne s'agit absolument pas de procéder à un licenciement"

Vendredi, la direction du journal satirique prône l'apaisement. Le ton a changé. Pour preuve les propos, sur France Info, de l'avocat Franck Dremaux, qui représente la direction de Charlie Hebdo. Il explique qu'il s'agit "d'une procédure classique de conforme au droit du travail". "Il ne s'agit absolument pas de procéder à un licenciement", mais "de rappeler à une salariée ses obligations minimales vis-à-vis de son employeur et ceci suite à de nombreux incidents".

"Il ne s'agit absolument pas de procéder à un licenciement" de Zineb El Rhazoui, "on est dans une logique d'apaisement", explique l'avocat Franck Dremaux qui représente la direction de Charlie Hebdo.

Selon nos informations, la direction de Charlie Hebdo reprocherait à Zineb El Rhazoui, ses absences, des articles qui ne seraient pas rendus à temps.

Rappelons aussi que la journaliste a co-signé une tribune dans Le Monde, fin mars, demandant "une refondation" de Charlie Hebdo et une nouvelle gouvernance "plus collégiale". Ce qui n'avait pas été du goût de la direction.