Oussama ben Laden est mort : "justice est faite" (Barack Obama)

par France Info mercredi 2 novembre 2011 00:00
Radio France © France Info

Dernière actualisation : 8h00 Le chef d'Al Qaïda est mort. C'est Barack Obama qui l'a officiellement annoncé dimanche soir (lundi matin en France) dans une allocution télévisée solennelle depuis la Maison Blanche. Recherché depuis sa disparition fin 2001 en Afghanistan, Oussama ben Laden a été tué par un commando américain au Pakistan. _ Washington annonce avoir déjà immergé en mer le corps de ben Laden, en respect avec les traditions musulmanes.

[scald=346105:sdl_editor_representation]
[scald=346113:sdl_editor_representation]

L’information tournait en boucle depuis une heure sur les chaînes de télévision américaines. Oussama ben Laden est mort. Confirmation par le président américain en personne. Dans une allocution télévisée d’une dizaine de minutes prononcée dimanche soir (lundi matin en France) depuis la Maison Blanche, Barack Obama a annoncé le décès du chef d'Al Qaïda dans une opération menée au Pakistan par les Etats-Unis, avec l'aide des services de renseignements pakistanais.

Oussama Ben Laden a été tué à Abbottabad, au nord d'Islamabad, la capitale pakistanaise. Le président américain a indiqué que cette opération se préparait depuis l'été dernier déjà quand, au mois d'août, il a été informé d'une possible piste pour mener vers l'homme le plus recherché au monde. " Il a fallu plusieurs mois pour remonter ce fil. J'ai rencontré mon équipe de sécurité nationale à de nombreuses reprises pour développer davantage de renseignements relatifs à une localisation de Ben Laden dans un complexe de bâtiments en plein coeur du Pakistan", a dit Barack Obama. " Et finalement, la semaine dernière, j'ai déterminé que nous avions suffisamment de renseignements pour agir, et ai autorisé une opération destinée à capturer Oussama Ben Laden et à le présenter devant la justice", a-t-il poursuivi.

"Aujourd'hui (dimanche), les Etats-Unis ont lancé une opération ciblée contre ce complexe au Pakistan. Une petite équipe d'Américains l'a menée avec un courage et une habileté extraordinaires. Aucun Américain n'a été blessé", a-t-il souligné. " Après un échange de coups de feu, ils ont tué Oussama ben Laden et ont récupéré son corps ", a précisé le président américain, qui a rendu hommage à l'aide du Pakistan.

[scald=346103:sdl_editor_representation]

Le corps du terroriste a ensuite été immergé en mer, "en accord avec la pratique et la tradition musulmane", selon un haut responsable américain. Aucune précision n'a été apportée sur le lieu et les circonstances de cette immersion.
_ Le corps d'un musulman doit être lavé par des hommes de confession musulmane et inhumé dans les 24 heures suivant le décès.

"Justice est faite"

"Justice est faite", a lancé le président américain, près de dix ans après les attentats du 11 septembre 2001, qui avaient faits 3.000 morts aux Etats-Unis. Derrière des barrières de sécurité qui entourent la Maison Blanche à Washington, des milliers de personnes en liesse se sont rassemblées, aux cris de "USA! USA!", tandis que la foule commençait à envahir les abords de "Ground Zero", à New York, là ou s'élevaient autrefois les tours jumelles du World Trade Center.

[scald=346119:sdl_editor_representation]
[scald=346121:sdl_editor_representation]
[scald=147605:sdl_editor_representation]

C’est la plus grande victoire contre Al Quaïda à ce jour, s’est félicité Barack Obama, tout en se gardant de tout triomphalisme. La geurre contre le terrorisme n'est pas terminée, a rappelé le président américain, appelant ses concitoyens à rester vigilants. Par ailleurs, Washington conseille "fortement" aux voyageurs américains de limiter leurs déplacements hors de leurs maison ou hôtel dans les pays où le décès d'Oussama ben Laden pourrait déclencher des incidents, "étant donné l'incertitude et l'instabilité de la situation actuelle", a averti le département d'Etat américain.

[scald=346109:sdl_editor_representation]

La capture du chef d'Al Quaïda était une priorité majeure de Barack Obama depuis son arrivée à la Maison Blanche, comme elle avait été celle de son prédécesseur George W. Bush avant lui. Oussama ben Laden était l'homme le plus recherché au monde, l'ennemi public numéro un des Etats-Unis. Ancien combattant dans la guerre contre l'occupation soviétique en Afghanistan, Ben Laden a revendiqué les attentats du 11 septembre 2001 en déclarant plus tard qu'ils avaient
dépassé ses espérances.

[scald=346101:sdl_editor_representation]

Cécile Mimaut, avec agences