Donald Trump : le Bataclan, un massacre "open bar" et "tir aux pigeons"

par Elise Delève mercredi 10 février 2016 16:13, mis à jour le mercredi 10 février 2016 à 17h27
Trump
Donald Trump, candidat à la primaire présidentielle du parti républicain américain, en meeting © SIPA/David Goldman

Donald Trump a accordé à l'hebdomadaire Valeurs Actuelles un entretien exclusif à paraître jeudi. Le candidat à l’investiture républicaine pour la présidence américaine parle sans filtre, au risque de choquer.

Donald Trump a accepté de parler à l'hebdomadaire Valeurs Actuelles dans un entretien exclusif disponible dans les kiosques jeudi. Une interview avec des passages choquants notamment à propos des attentats de Paris et de l’attaque du Bataclan. Donald Trump parle d'un massacre "open bar" et de "tir aux pigeons". "La France n'est plus ce qu'elle était", dit le milliardaire.

" Mes amis musulmans m’appellent pour me dire que j’ai raison"

Donald Trump avait provoqué la polémique en proposant de "fermer aux musulmans l’accès aux Etats-Unis". Il persiste et signe. Il affirme que ses "amis musulmans"  l’appellent pour approuver son message. Des "amis nombreux" qui ressortent d’ailleurs à chaque question sur l’Islam.

"L’Amérique doit retrouver sa grandeur"

Toujours dans l’entretien accordé à l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, Donald Trump estime que l’Amérique a perdu sa grandeur à cause des "incompétents" qui prennent des décisions "nulles". Le candidat à l’investiture républicaine ne présente aucune proposition, il analyse en revanche "l’engouement" qu’il suscite.

Un entretien décroché grâce à des amis communs 

Cet entretien a été réalisé par le journaliste et écrivain André Bercoff. Il a raconté à France Info comment il a réussi à obtenir cet entrevue avec Donald Trump. Les deux hommes ont des "amis en commun" et c’est de cette manière qu’André Bercoff a obtenu un rendez-vous avec le milliardaire. André Bercoff avait déjà interviewé il y a vingt-cinq ans de cela Donald Trump lorsque ce dernier était propriétaire de l’hotel Plaza à New York. "Il m’avait bluffé à l’époque, il connaissait les prix de tous les gratte-ciel de New York à mille dollars près".

"Donald Trump est quelqu'un de très cash, il est brut de décoffrage" (André Becorff, le journaliste de Valeurs Actuelles interrogé par Elise Delève)

A LIRE AUSSI ►►► Expliquez nous Donald Trump
A LIRE AUSSI ►►► Donald Trump, toujours plus loin en matière de propos sexistes