Jane Campion présidera le prochain Festival de Cannes

par mardi 7 janvier 2014 05:04, mis à jour le mardi 7 janvier 2014 à 14h12
Jane Campion en mai dernier au Festival de Cannes
Maxppp

La cinéaste néo-zélandaise a été choisie pour présider le jury du prochain Festival de Cannes, succédant à Steven Spielberg. Jane Campion connaît bien la Croisette, elle y avait notamment remporté la Palme d'or en 1993 pour "La leçon de piano" et reste pour l'heure la seule femme à avoir remporté la récompense suprême.

Jane Campion va donc succéder à
Steven Spielberg lors de la prochaine édition du Festival de Cannes, qui se tiendra
du 14
au 25 mai sur la Croisette. 

"C'est un grand honneur pour moi que d'avoir été choisie pour être la présidente du jury. Et, pour dire la vérité: je suis très impatiente" a-elle réagi dans le communiqué publié tôt ce mardi matin par le Festival de Cannes.

En 2003, la cinéaste néo-zélandaise avait
remporté la Palme d'or pour La leçon
de piano
, un
film qui a marqué l'histoire du festival, pour son romantisme
exalté, pour ces images restées dans les mémoires comme celle de ce piano échoué
sur une plage sauvage de Nouvelle-Zélande.

la leçon de Piano (1993) bande annonce © Retro-HD Channel

L'unique femme à avoir remporté une Palme d'or

Jane
Campion reste à ce jour la seule femme à avoir remporté sur la Croisette la récompense suprême. Cela
fait presque d'elle un symbole à l'heure où Cannes se voit régulièrement accusé
de ne pas faire assez de place aux cinéastes femmes. Les
organisateurs du Festival se défendent toutefois d'avoir voulu jouer cette carte,
même s'ils se réjouissent de voir accéder à ces responsabilités une
réalisatrice qui incarne le cinéma au féminin.

"On est heureux que ce soit une femme. J'ai toujours un petit
peu des réserves à faire une sorte de sexisme cinématographique où il faut
toujours dire dès qu'une femme est quelque part, c'est une femme. Si Jane
Campion est la cinéaste qu'on connaît, c'est pour son talent, pour ce qu'elle a
fait"
a affirmé Thierry Frémaux, le délégué général du Festival de Cannes.

 Thierry Frémaux, le délégué général du Festival de Cannes, a expliqué son choix au micro de Florence Leroy  
 

De Sweetie son premier film à Bright
star 
plus récemment, Jane Campion n'a cessé
d'explorer la sensibilité féminine, et revendique son goût pour le romanesque.
Cela sera peut-être à prendre en compte à l'heure des
délibérations.