Sur le chantier de Lascaux 4, le mythe prend forme

REPORTAGE par Benjamin Illy dimanche 6 mars 2016 09:22
lascaux pple
Il y aura au total 900 m² de surface peinte © Radio France/Benjamin Illy

Dans la famille "Lascaux", il y a la grotte de Lascaux, la vraie, fermée au public depuis 1963. Lascaux 2, une réplique à 80 % de 1983. Lascaux 3, l'expo qui voyage. Et il y aura fin 2016, Lascaux 4. Visite de ce chantier de titans.

Le film de présentation est déjà prêt, mais les aménagements beaucoup moins. Les ouvriers accélèrent le mouvement sur les lieux du futur Centre international de l'art pariétal Montignac-Lascaux, dit "Lascaux 4", un nom toujours provisoire.

Nous sommes à 500 mètres à vol d'oiseau de la vraie grotte située au cœur du Périgord noir, en Dordogne. Le site classé au patrimoine mondial de l'Unesco est sanctuarisé depuis 1963. Il s'agit d'éviter une pollution liée à la fréquentation touristique.

Un bâtiment qui se fond dans le paysage

Le bâtiment commence à prendre forme. Il semble s'enfoncer dans la colline. A terme il se confondra avec le paysage, mais pour l'heure, les engins de chantier sont toujours là. Une paroi est descendue dans la cour intérieure par une grue avec une extrême précaution. C'est un morceau de grotte en résine, avec une face minérale pour accueillir les peintures. Une pièce imposante : 8 mètres de long, 600 kg.

grue lascaux
© Radio France/Benjamin Illy

Francis Ringenbach, directeur artistique de l'AFSP, l'Atelier des fac-similés du Périgord travaille sur le projet avec son équipe depuis fin 2012. Ils ont reconstitué au millimètre près, à échelle réelle, toutes les parties, toutes les œuvres de la grotte de Lascaux. 900 m² de surface peinte, 47 panneaux au total!

Le fac-similé ressemble encore à un vaste hangar, avec des petits bout de Lascaux ici et là. Mais Francis Ringenbach s'y voit déjà : "Ici la rotonde de la salle des taureaux. Ensuite, le diverticule axial."

Une prouesse technologique

Thierry Félix, ancien guide, est la mémoire de Montignac, la mémoire de la grotte. "En fait la clef de Lascaux 4, c’est qu’on a allégé la paroi. Donc on peut faire un petit puzzle, ce qu’on ne faisait pas avant. Vous irez visiter Lascaux 2, vous verrez que c’est une coque en béton. C’est parce que la technique a évolué qu’on peut arriver à Lascaux 4. On n’aurait pas pu le faire dans les années 1980."

Car les technologies nécessaires n'étaient pas au point, notamment les relevés 3D, permettant de reconstituer le moindre creux, la moindre bosse de la grotte. De quoi faciliter la tâche des artistes-plasticiens. Toutes les œuvres sont reproduites à l'identique grâce aux images projetées directement sur les parois en résine, c'est le principe du calque.

lascaux 3D
© Radio France/Benjamin Illy

Le prix de l'émotion : 57 millions d'euros, c'est ce que va coûter au total Lascaux 4. L’ouverture est prévue le 15 décembre. 400.000 visiteurs sont attendus chaque année. 

A LIRE AUSSI ►►► 12 septembre 1940, découverte de la grotte de Lascaux

Le reportage de Benjamin Illy sur le chantier de Lascaux 4