aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Nouveaux moteurs et consommations en baisse : quoi de neuf sous les capots ?

le Mercredi 4 Avril 2012 à 06:10
  • Pas encore de votes

La voiture électrique a du mal à s’imposer. En attendant, les constructeurs modifient en profondeur les moteurs existants. Avec des résultats qui commencent à être étonnants…

Il y a quatre tout nouveaux moteurs à essence, qui tout d’un coup progressent vraiment.
Ford, qui franchit un nouveau pas en termes de "down sizing", avec un tout petit 3 cylindres, qui se glisse sous le capot de la Focus. Pas de la petite Ka, ni de la Fiesta. Mais de la Focus – qui est plus grande.
Très, très petite cylindrée – 1 litre seulement, ce qui est dérisoire – , dans une berline qui n’est, ni tout petite, ni toute légère.
Et un résultat à couper le souffle : un moteur souple, disponible dès les bas régimes, avec un turbo qui apporte son surcroît de puissance très tôt, avec disponibilité.
Et, au final, un bilan consommation et pollution très positif !

Deux autres 3 cylindres sont impressionnants. Deux autres tout petits moteurs – mais cette fois sans turbo.
Pour motoriser de petites voitures : le 3 cylindres de la minuscule Volkswagen Up !. Et celui de la nouvelle Peugeot 208.
De très bonnes surprises.
Les 3 cylindres étaient jusqu’ici agaçants, avec leur manque de puissance à bas régime, leur fonctionnement creux, leur bruit de crécelle – leurs reprises vraiment très faibles. Au contraire, ces petits 3 cylindres sont pleins de vitalité, pleins de caractère.
Ils assurent un bon allant – en ville comme sur route. Ils n’ont plus les sonorités aigrelettes des anciens 3 cylindres. Et ils sont très sobres.

Le nouveau – 4 cylindres – Audi, 1.8 TFSI, à bi-injection est également remarquable. L’essence est injectée en deux temps dans les cylindres.
Un moteur qui réussit à être à la fois bien maîtrisé dans ses consommations. Et agréable. Malgré son régime de fonctionnement qui est très bas. Puisqu’il tourne aussi peu vite qu’un diesel.

 

L’ESP obligatoire, mais pas encore généralisé
Ce système d’aide à la conduite qui essaie d’éviter les dérapages est obligatoire pour toutes les voitures homologuées depuis le 1er novembre dernier. Mais seulement pour les nouveaux modèles.
Les voitures en cours de carrière ont jusqu’au 1er novembre 2014.
Certaines ne pourront pas recevoir l’ESP – pour des raisons techniques : le 4 X 4 Lada Niva, ou le vieux Land Rover Defender.
Dans les voitures modernes, le plus cher modèle qui, pour l’instant, fait l’impasse sur l’ESP – même en option – est le Nissan Qashqaï, dans sa version de base.

Deux usines Opel seraient menacées en Europe
C’est ce que rapporte la presse allemande. Les sites de Bochum en Allemagne et d’Ellesmere Port, au Royaume Uni, seraient menacés de fermeture. Au total, ces deux sites comptent 6 500 employés.
La direction d’Opel réfute l’information.

aller directement au contenu

Les plus consultés