aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Des livres jeunesse bourrés d'humour

le Vendredi 7 Octobre 2011 à 22:00
  • Pas encore de votes

Ressource image - 450850 © © France Info - Radio France

Nos deux libraires du jour sont Maya Flandin, de la librairie Vivement dimanche à Lyon et Gérard Collard, de La Griffe Noire. Toyer, de Gardner McKay, au cherche Midi. Los Angeles est la proie d'un monstre très particulier. Un homme qui ne viole ni ne tue les femmes mais leur réserve un sort peut-être pire encore : il les séduit, les kidnappe, joue avec elles, puis les abandonne à l'état de mort cérébrale. Neurologue, Maude Garance est en charge des neuf victimes de celui que la presse a surnommé Toyer. Bouleversée par le sort de ces femmes, elle accepte la proposition que lui fait Sara Smith, une jeune journaliste ambitieuse : s'adresser directement au coupable par voie de presse. C'est le début d'une relation très particulière, par médias interposés, entre Maude et Toyer, qui bien vite passionne un lectorat avide de sensations. Grisé par une célébrité grandissante, Toyer commettra-t-il le faux pas qui permettra de l'identifier ? Alors que dans l'ombre Maude et Sarah continuent d'enquêter, elles ne tardent pas à réaliser que leur mystérieux interlocuteur est beaucoup plus proche d'elles qu'elles ne le croyaient. Dans ce thriller très stylisé, qui ne laisse pas une minute de répit au lecteur, Gardner McKay nous offre avec un art magistral de l'intrigue et du suspense une réflexion passionnante sur les relations entre le mal, la société et les médias. Un sujet en or pour Brian De Palma qui adaptera bientôt Toyer au cinéma. Le premier défi de Mathieu Hidalf de Christophe Mauri chez Gallimard-Jeunesse. Au royaume astrien, Mathieu Hidalf est connu comme le loup blanc : né le même jour que le roi, le garçon a en effet l’habitude de concocter une bêtise toujours plus effroyable pour l’anniversaire du monarque. Et pour ses dix ans, Mathieu est bien décidé à se surpasser ! Car l’année suivante, il est censé entrer enfin dans l’incroyable école de l’Elite, une organisation formatrice de héros. Mais sa bêtise pourrait bien passer inaperçue… En effet, les redoutables frères Estaffes viennent de rompre la trêve de la lutte qui les oppose au royaume. Ce qui n’empêchera pas Mathieu d’échapper à deux terribles baby-sitters, de visiter l’école interdite de l’Elite astrienne, d’assister à une prophétie secrète… et de voir triompher sa monstrueuse, hilarante et grandiose bêtise ! Le monde dans la main, de Mikaël Ollivier Pierre est à la veille de ses 16 ans. Avec ses parents, il achète des meubles chez Ikéa. Il vivent tous les trois, à Versailles, dans un milieu plutôt favorisé. Passionné de musique classique et de piano, Pierre est en seconde option musique. Il rêve de devenir concertiste. Pierre communique beaucoup par SMS avec sa soeur Alix (bien plus que quand elle était là, la parole n’est pas aisée dans cette famille), ils sont très complices. Sur le parking d’Ikéa, la mère s’éloigne sans un mot. Elle disparaît. Le soir, le père reçoit un SMS : « Ne vous inquiétez pas pour moi. Je n’en peux plus, c’est tout ». À partir de ce jour, plus rien n’est pareil. La disparition de la mère est une faille dans la vie lisse de la famille, dans son équilibre, et chacun se révèle différent, avec une histoire bien plus complexe qu’il n’y paraissait. Pierre doit prendre les choses en main à la maison parce que le père baisse les bras et, en même temps, découvre la véritable histoire de sa famille qui n’est qu’une suite de hasards et d’histoires d’amour parfois belles, parfois dures, secrètes, passionnées et/ou douloureuses. Mikaël Ollivier renoue avec le récit intimiste, roman d’amour, histoire familiale compliquée sous des aspects lisses et bien pensant. Scénariste, Mikaël ménage une surprise à la fin du roman. Le juste milieu d'Annabel Lyon chez Quai Voltaire. Aristote était un être de chair et de sang, et Alexandre le Grand, un adolescent plein de doutes et d'arrogance. _ Lorsqu'en 342 avant Jésus-Christ, le philosophe devient précepteur du futur roi de Macédoine, la relation qui s'établit est aussi singulière et enrichissante pour l'un que pour l'autre. Par ses démonstrations très concrètes sur une table de dissection, comme par ses réflexions éthiques et métaphysiques, Aristote transmet à son jeune élève la notion de "juste milieu", point d'équilibre entre deux extrêmes, si difficile à atteindre. _ De son côté, le fougueux Alexandre, qui désire déjà ardemment "ouvrir la gueule pour avaler le monde entier", offre des perspectives au maître peu aventureux que son père lui a choisi. Des cahutes enfumées aux chambres du palais, Annabel Lyon lève le voile sur deux hommes illustres dont l'admiration réciproque et l'intelligence ont transformé le monde. Au fil de dialogues incisifs et souvent très crus, elle explore avec finesse et jubilation des thèmes aussi universels que la transmission du savoir, les rapports filiaux, les conflits de génération, les jeux de pouvoir. 31 boîtes de Cécile Boyer chez Albin Michel Jeunesse Qu’y a-t-il dans cette boîte ? Telle est la question qui vient immanquablement devant une boîte fermée ! Et celle que ce livre pose 31 fois, offrant 31 surprises en réponse… Ouvrir une des boîtes de Cécile Boyer est comme ouvrir un petit monde, se trouver face à une ou plusieurs histoires possibles. À chacun d’imaginer la sienne. L’auteure joue avec la curiosité du lecteur, attise son appétit, ses envies et ses peurs. Il suffit de tourner la page pour passer d’une forme simple et graphique, une boîte fermée, au spectacle riche et narratif que propose la boîte ouverte. L’originalité de cet album est la simplicité de son système, associée à l’exigence graphique, le dynamisme des couleurs et la beauté des illustrations. À partir de 5 ans

Thèmes

Créer une alerte avec ces thèmes
aller directement au contenu