Le temps est compté pour Mickaël Piétrus

par lundi 24 septembre 2012 09:56
boston pietrus
Panoramic

Mickaël Piétrus est officiellement devenu l'ambassadeur des Aviators de Vanves. A l'occasion d'une conférence de presse pour présenter ce partenariat, l'arrière tricolore est revenu sur son actualité et bien évidemment sur l'équipe de France.

Mickaël Piétrus est un homme de principes : il veut rendre au basket tout ce que ce sport a pu lui apporter. Ce partenariat avec les Aviators de Vanves en est la preuve. Le club, qui évolue en Nationale 2, peut se targuer d’avoir comme ambassadeur un international français et de surcroît joueur de NBA. « Mike » ne prend pas son rôle à la légère et voit loin pour Vanves, formation qu’il avait découvert lors d’un match de Coupe de France en 2003. « J’ai été motivé par le projet. C’est une équipe que j’ai envie de voir grandir. A partir de 2013, on va mettre en place un camp d’entraînement pour les jeunes qui aura lieu tous les ans. L’objectif, c’est de retrouver l’élite, la Pro A », ambitionne l’ancien membre du Orlando Magic.

Concernant son futur personnel, Piétrus s’est un peu moins avancé. Il a tout d’abord tenu à rappeler que ses pépins avec son genou droit étaient bel et bien derrière lui. « Aujourd’hui, je suis à 100%, ca fait du bien de ne plus avoir de douleur. J’ai hâte de retrouver le parquet NBA et mon niveau qui était le mien lors des play-offs avec Orlando en 2010 ». Le seul problème, et il n’est pas des moindre, c’est que « MP2 » est sans franchise depuis l’échec d’un accord pour le renouvellement de son contrat avec les Celtics. La NBA reste sa priorité, mais il n’exclut pas un retour en Europe. « Il y a des pistes sérieuses avec deux équipes à l’Est. Si je reviens eu Europe, cela sera le Real ou le Barça. Surtout le Barça » sourit-il. Son profil ne laisse pas indifférent puisque des « grosses écuries » en NBA, dont il n’a pas souhaité nous donner le nom, l’ont approché il y a trois mois. Néanmoins, il faudra être encore un peu patient pour savoir où évoluera Piétrus « La semaine prochaine, vous verrez où Mickaël Pietrus jouera » promet « Air France ».

Il n’a de cesse de répéter qu’il a grandi, mûri et même qu’il a des cheveux blancs mais le chapitre « équipe de France » reste inachevé dans la carrière de celui qui fut médaillé de bronze aux Championnats d’Europe en 2005. « Si je revenais, ce serait pour atteindre un objectif : remettre la France sur les bons rails et gagner. J'ai envie de gagner avec l'équipe de France. J'ai toujours voulu gagner affirme t-il. Les JO ça m’a beaucoup touché. J’ai même pleuré parce que je savais que c’était peut-être la dernière campagne de mon frère (ndlr : Florent Piétrus). Je l’ai vu de mon canapé mais le match de l’Espagne et je l’ai encore en travers de la gorge ». Il y a aussi eu ces commentaires de Vincent Collet suite à sa non-sélection pour les Jeux Olympiques. Mais là aussi, il souhaite passer outre et continuer d’avancer. « Je n’avais pas compris comment il pouvait juger alors qu’il ne m’avait jamais coaché et en se basant sur le joueur que j’étais à 23-24 ans. Aujourd’hui, j’ai 31 ans, je suis responsable de deux enfants. Je ne suis plus la même personne. Personnellement, je lui accorde du respect et je pense mériter le sien aussi ». Mickaël Piétrus a de l’envie à revendre entre la NBA et la tunique bleue. Mais désormais le temps est compté : « Dans cinq ans, j’arrête le basket. »

Mathieu Delcourt