Batum prolonge de quatre ans à Portland

par jeudi 19 juillet 2012 08:20
Panoramic

C'était dans l'air, c'est désormais officiel. Nicolas Batum a prolongé son contrat de quatre ans avec Portland. Les Blazers ont décidé de s'aligner sur l'offre de Minnesota (46 millions de dollars) pour conserver leur ailier.

 « Je suis heureux que Portland se soit aligné sur l’offre. Je savais que j’allais rejouer ici. » Convoité par Minnesota, Nicolas Batum restera finalement dans l’Oregon pour quatre années supplémentaires. Même si le Français avait émis le souhait de jouer aux côtés de Kevin Love et Ricky Rubio chez les Wolves, l’ailier (2,03m, 91kg) se montre enthousiasme à l’idée de continuer l’aventure chez les Blazers. Avec une certaine pression. Portland ayant décidé de s’aligner sur l’offre de Minnesota, Batum est désormais à la tête d’un contrat global de 46 millions de dollars. Avec 11,6 millions par an, il devient le troisième Français le mieux payé de NBA derrière Tony Parker (12,5 millions, San Antonio Spurs) et Joakim Noah (12 millions, Chicago Bulls).

Après avoir refusé une offre de prolongation de contrat à 30 millions de dollars sur quatre ans en janvier dernier, Batum a mis la pression sur Portland. Les charges à répétition de Minnesota ont fait le reste. Mais désormais l’ex-Manceau sera attendu au tournant du côté de la Rose Garden Arena. Malgré un rendement limité ces derniers mois (13,9 points et 1,4 passes en moyenne par match cette saison), le Français possède le deuxième meilleur contrat de l’équipe derrière celui de l’intérieur all-star LaMarcus Aldridge (14,1 millions de dollars en 2013). Entourés de quatre rookies prometteurs (Meyers Leonard, Damian Lillard, Joel Freeland et Victor Claver), les deux hommes seront les véritables piliers d’une équipe pour l’instant sans entraîneur.

Le nouveau coach pourrait être Brian Shaw, actuellement assistant aux Pacers. Ce dernier pourrait être accompagné, selon The Oregonian, de Phil Jackson (onze fois champion avec les Bulls et les Lakers) en tant que conseiller de la direction. Un projet grandiose dans lequel Nicolas Batum fait partie intégrante et pour au moins six mois, aucun échange n’étant désormais possible avant janvier prochain. Onzième de la Conférence Ouest la saison dernière, Portland, en pleine reconstruction, semble avoir un effectif trop juste pour viser les play-offs en 2013. Mais l’ambition peut mener loin. Pour l’instant, celle de Batum est de bien figurer aux Jeux Olympiques avec les Bleus, dont il est l’un des leaders. La suite, à lui de l’écrire….