aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Canoë-Kayak (C1/H) : Le triplé pour Estanguet !

le Mardi 31 Juillet 2012 à 16:28
Par media365.fr

Après 2000 et 2004, Tony Estanguet a remporté un troisième titre olympique, mardi dans le bassin de Londres, au terme d'une finale d'anthologie. Le céiste palois devient le premier sportif français à remporter trois médailles d'or dans la même discipline. Énorme !

Tony Estanguet a donc retrouvé la formule pour changer l'eau en or. Pour la troisième fois de son immense carrière, le Palois a décroché mardi l'or olympique, dans le bassin de Londres. Après le cruel échec de 2008 à Pékin où, porte-drapeau de la délégation française, il avait été éliminé dès les demi-finales, le céiste de 34 ans a pris une formidable revanche mardi.

Septième des qualifications, troisième des demi-finales, Estanguet a encore haussé son incroyable niveau pour réaliser un parcours quasi-parfait dans les eaux tourmentées du bassin de Lee Valley. Meilleur temps alors qu'il ne restait que deux concurrents à pagayer, la médaille était assurée. Restait à patienter pour savoir de quelle couleur allait être le métal.

Le Palois finit en 97"06

Estanguet a rapidement su que la médaille ne serait pas en bronze : le Slovène Benjamin Savsek s'est en effet complètement manqué, enchaînant les pénalités et finissant bon dernier. Restait alors l'Allemand Sideris Tasiadis, 22 ans, champion d'Europe en titre, et auteur d'une excellente demi-finale. Mais le natif d'Augsbourg ne parvenait pas à se montrer aussi habile que le Palois sur les rouleaux londoniens et finissait avec 1'03 de retard.

Tony Estanguet, resté dans son bateau en bas du bassin, pouvait exulter et recevoir les félicitations de tous les supporters français qui avaient bravé la pluie. Champion olympique à Sydney en 2000 et à Atlanta en 2004, il venait d'entrer au Panthéon du sport français, où le rejoindra peut-être Julien Absalon (titré en 2004 et 2008 en VTT) dans une dizaine de jours.  

Le CIO pour nouvel objectif

Et pourtant, en avril dernier, Tony Estanguet était loin d'espérer un tel triomphe. Il était sous la menace de Denis Gargaud, le champion du monde en titre, à qui il a fini par chiper le seul billet qualificatif pour Londres. Après son échec de Pékin, le Palois avait même hésité à continuer sa carrière. Après un court break, il était revenu pour décrocher les titres mondiaux 2009 et 2010, preuve que son talent était toujours là.

Désormais, la question de son avenir se pose. On l'imagine mal encore survoler les bassins en 2016 à Rio. Mais le triple médaillé d'or compte de toute façon rester dans le giron olympique, en espérant être élu à la commission des athlètes du CIO. Histoire de poursuivre sa magnifique aventure avec les Jeux.

"Chaque médaille d'or est unique, une très belle histoire" - Tony Estanguet juste après sa victoire  

Lecture
 
Partager

JO 2012 / CANOË-KAYAK (H)
C1 (finale) - Mardi 31 juillet 2012
1- Tony Estanguet (FRA) en 97"06
2-
Sideris Tasiadis (ALL) à 1"03
3- Michal Martikan (SVQ) à 1"25
4-
Ander Elosegi (ESP) à 5"55
5-
Stanislav Jezek (RTC) à 8"67
6-
Kynan Maley (AUS) à 10"02
7-
Takuya Haneda (JAP) à 13"56
8-
Benjamin Savsek (SLO) à 122"89

Par media365.fr
1
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
@ France Info En 2004, c'est Athènes
aller directement au contenu