Dopage : comme Sharapova, 98 sportifs contrôlés positifs au meldonium

par Rédaction de France Info vendredi 11 mars 2016 18:00
meldonium
Le meldonium, interdit depuis le 1er janvier, est aussi connu sous le nom de mildronate © REUTERS/Ints Kalnins

Depuis le début de l'année, 99 sportifs ont été contrôlés positifs au meldonium d'après l'Agence mondiale antidopage. Maria Sharapova avait reconnu être concernée en début de semaine.

Le meldonium, le nom de cette substance agite le monde du sport depuis les aveux de Maria Sharapova ce lundi. La joueuse de tennis russe avait reconnu avoir été contrôlée positif au meldonium à l'Open d'Australie. 

Ce n'est visiblement pas la seule. Au total, 99 sportifs seraient dans ce cas, révèle ce vendredi l'Agence mondiale antidopage (AMA). "Ces cas ont été analysés par différents laboratoires accrédités par l'AMA, et rapportés par des fédérations internationales sportives ou des agences nationales antidopage", précise son porte-parole Ben Nichols. 

Une meilleure résistance à l'effort

La prise de meldonium chez les sportifs est interdite depuis le 1er janvier 2016. Ce produit fabriqué en Lettonie est semble-t-il très prisé dans les pays de l'Est. Il permet en théorie de soigner les angines et de prévenir l'infarctus du myocarde. Mais il a aussi pour effets de faire baisser le rythme cardiaque et de favoriser l'oxygénation du cœur. Les soldats soviétiques s'en servaient dans les années 1980 en Afghanistan pour améliorer leur endurance.

On avait appris mercredi le contrôle positif d'un autre Russe, le volleyeur Alexander Markine. Il avait notamment joué contre la France au Tournoi de qualification olympique début janvier à Berlin. L'équipe de Russie avait obtenu son billet pour les JO de Rio en finale aux dépens des Bleus.  

La Russie a "beaucoup de questions"

Le lendemain, la Fédération russe de biathlon révélait le contrôle positif d'Eduard Latypovun. La Russie, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, s'est interrogée ce même jour sur ces révélations en cascade. "La situation actuelle, avec un déluge de suspensions et d'accusations contre nos meilleurs athlètes, soulève beaucoup de questions."

Si les cas connus pour l'heure concernent en majorité des Russes, des sportifs suédois et ukrainiens ont également été contrôlés positifs.