Une personne handicapée mentale va recevoir la Légion d'honneur

par Matthieu Darriet dimanche 7 décembre 2014 23:10, mis à jour le lundi 8 décembre 2014 à 05h00
Légion d\\\'honneur illustration
Photo d'illustration © Maxppp

Pour la première fois, la Légion d'honneur va distinguer une personne avec un handicap mental. A 18h30 ce lundi à l’Elysée, François Hollande épinglera la médaille au veston de Jean-Pierre Crépieux, l'un des fondateurs de L’Arche avec Jean Vanier. Matthieu Darriet de France Bleu Nord l'a rencontré sur la Côte d'Opale.

La Légion d’honneur va distinguer ce soir Jean-Pierre Crépieux, un homme d’aujourd’hui 70 ans qui a participé à la fondation de L’Arche, une association qui accueille des personnes handicapée mentales.
Une de ses structures est installée à Ambleteuse, près de Boulogne-sur-Mer, sur la Côte d’Opale.

Le domaine de l’Arche des trois fontaines, Jean-Pierre Crépieux l’a créé en 1972, après plusieurs années passées dans la toute première communauté, dans l’Oise, où Jean Vanier avait décidé d’accueillir ceux qu’à l’époque on délaissait ou on enfermait. 

"Je suis touché d’avoir été choisi"

Sur la Côte d’Opale, il a travaillé dans une usine sidérurgique à Boulogne, puis dans la menuiserie de l’Arche. Une vie bien remplie qu’il a lui-même racontée dans un livre en 2009. "Au début je devais rester quinze jours et ça fait 50 ans que j’y suis. A Ambleteuse, j’ai travaillé dans les ateliers. A la menuiserie, j’avais un boulot et j’ai trouvé  des nouveaux copains", se souvient Jean-Pierre Crépieux . "Un handicapé est capable de faire des choses", poursuit-il. 

"Un handicapé est capable de faire des choses" (Jean-Pierre Crépieux)

Jean-Pierre Crépieux aura sûrement l’occasion de le dire au président de la République ce soir. Il s’est préparé pour les ors de l’Élysée. "J’ai acheté mon costume parce que c’est une fête quand même. Je suis touché d’avoir été choisi", confie-t-il au micro de France Bleu Nord.

Jean-Pierre Crépieux n‘était pas seul à la fondation de l’Arche. A l’origine des 150 communautés qui existent aujourd’hui dans le monde entier, ils étaient quatre, et ils ne sont plus que deux aujourd’hui.