Pourquoi les taxis veulent bloquer Paris ce lundi matin

par Célia Quilleret dimanche 14 décembre 2014 17:59
Les taxis manifestent suite à la décision de justice de ne pas interdire l'application UberPop. © Maxppp

Plusieurs associations de taxis comptent bloquer les accès à Paris ce lundi matin pour protester contre la nouvelle application UberPop. Ils commencent à se rassembler dans les aéroports.

UberPop permet à toute personne ayant téléchargé l'application d'entrer en contact avec des chauffeurs du site américain Uber. Problème : il ne s'agit pas de professionnels. Les taxis vivent cette concurrence comme une "injustice" que l'Etat devrait interdire. Pour certaines sociétés de véhicule de tourisme avec chauffeur (VTC), cette nouvelle offre qui vient de Californie "viole également le code des transports".

Les VTC avaient porté plainte contre UberPOP. Sans succès, puisque le tribunal de commerce de Paris a estimé qu'il n'était pas compétent pour interdire ce service. Les associations de taxis  - Taxis de France, le collectif des taxis parisiens et l'Association française des Taxis – protestent contre cette décision de justice qu'elles perçoivent comme une menace.
 

Pour Manu, chauffeur de taxi, le service UberPOP est une concurrence déloyale et n'assure pas la sécurité des passagers

 

"57.000 taxis français sur le carreau"

Les associations demandent à l'Etat de faire interdire ce service, comme il vient de l'être en Espagne et aux Pays-Bas. Seule l'intersyndicale des taxis, majoritaire, ne souhaitait pas se joindre à la grève pour "ne pas déranger les gens à l'approche de Noël".

L'intersyndicale doit se réunir lundi à 16h pour décider d'une prochaine grève nationale en janvier prochain.