Marie-Claude Pietragalla ne restera pas à Bagnolet

par jeudi 27 novembre 2014 21:08
La chorégraphe Marie-Claude Pietragalla est pointée du doigt par les parents d\\\'élèves de l\\\'école Jules-Ferry de Bagnolet, qui jugent l\\\'occupation de ses locaux abusive.   © DR
La chorégraphe Marie-Claude Pietragalla est pointée du doigt par les parents d'élèves de l'école Jules-Ferry de Bagnolet, qui jugent l'occupation de ses locaux abusive. © DR

La colère des parents d'élève de l'école Jules Ferry a eu raison de la chorégraphe. Le maire de Bagnolet a décidé de ne pas renouveler le bail qui lui permettait d'occuper des locaux municipaux adjacents à l'école où les élèves manquent de place.

Sortie de scène

Les parents d'élèves de l'école Jules Ferry de Bagnolet ont donc eu gain de cause. Au terme de son bail, en septembre prochain, la chorégraphe et ancienne danseuse étoile Marie-Claude Pietragalla devra emmener sa compagnie "Théâtre du corps" ailleurs et quitter les 400m2 de locaux municipaux, situés juste deriière l'école et qu'elle occupait depuis des années pour un loyer dérisoire de 1000 euros.

Il faut dire que réaffecter ses locaux municipaux à l'école mitoyenne dont les élèves s'entassent dans des locaux municipaux  faisait partie des promesses de campagne du nouveau maire de la ville, Tony Di Martino. Une promesse que les parents d'élèves n'ont pas manqué de lui rappeller à renforts de banderoles et de pétitions.

Un maire embarassé

L'affaire a mobilisé l'ensemble de cette école où certains cours ont lieu dans des "algeco" et où la bibliothèque ne peut accueillir qu'une dizaine d'enfants. Une indignation renforcée par le fait que la compagnie, mais aussi société privée, de Marie-Claude Pietragalla sous-loue les locaux pour des spectacles ou des défilés de mode arrondissant par là son chiffre d'affaires.

Embarassé, le maire avait commencé par jouer la montre, expliquant qu'il évaluait les "solutions possibles". La chorégraphe avait elle asurée que personne ne lui avait demandé de partir et que ses relations avec la mairie s'étaient même resserrées ces dernières semaines. Pas assez apparemment pour lui éviter d'aller danser ailleurs.