Les homosexuels ont un risque deux fois plus élevé de chômage

par Clara Beaudoux samedi 30 juin 2012 08:25
Radio France

Selon une étude menée par deux chercheurs français, les homosexuels ont un risque deux fois plus élevé d'être au chômage que les hétérosexuels. La Gay Pride se déroule aujourd'hui à Paris, tandis qu'hier le gouvernement a confirmé qu'une loi sur le mariage et l'adoption pour les homosexuels serait votée d'ici le premier semestre 2013.

"L'égalité n'attend plus", c'est le mot d'ordre de la Gay Pride qui se déroule aujourd'hui à Paris. Le défilé prévu à 13h30 partira de Montparnasse en direction de la place de la Bastille et devrait voir une très forte affluence, portée par la promesse de François Hollande d'ouvrir d'ici un an le mariage aux homosexuels. Hier le gouvernement confirmait qu'une loi sur le mariage et l'adoption pour les homosexuels serait votée d'ici le premier semestre 2013.

Mais le mariage et l'adoption ne sont pas les seuls secteurs où les inégalités perdurent. Du côté de l'emploi, les hommes homosexuels vivant en couple ont une probabilité deux fois plus grande d'être au chômage que les hétérosexuels (3,1% contre 1,5%, soit un écart de 1,6 point), selon une étude réalisée par deux chercheurs français. Par comparaison, pour les hommes nés en Afrique, l'écart de taux de chômage par rapport à un individu type n'est que de 1 point. Il est en revanche de 2,8 points pour les non diplômés. Les auteurs ont compilé les statistiques de l'INSEE de 1996 à 2009 pour arriver à ce constat.

Selon cette étude, les homosexuels ont un risque deux fois plus élevé de chômage. Explications de Sébastien Paour.