Les données des clients de deux banques auraient été piratées

par Elise Delève lundi 19 mai 2014 12:45, mis à jour le lundi 19 mai 2014 à 19h00
Crédit mutuel nord europe
Le Crédit mutuel Nord Europe tarde à rembourser les victimes selon l'Afub © Maxppp

L’Association des usagers des banques (Afub) affirme ce lundi que les données de centaines de clients du Crédit mutuel Nord Europe et la Banque postale ont été piratés. Son président donne des conseils aux victimes.

Alerte à la fraude. Ce lundi, l’Association des usagers des banques "met les pieds dans le plat". Son président, Serge Maître, affirme sur France Info qu’elle a reçu "pas loin de 1.000 plaintes" de clients de deux banques, la Banque postale et le Crédit mutuel Nord Europe. Leurs données ont été piratées et ces établissements traîneraient des pieds pour les rembourser. Pourtant, les victimes ont été débitées de 1.500 à 10.000 euros.

"Il faut réagir", a dit Serge Maître qui estime que les banques ne font rien pour prévenir leurs clients. "Vous avez des droits", rappelle-t-il, "il n’y a pas de philosophie là-dedans, il n’y a que du droit".

Que faire si on est victime de fraude ?

Serge Maître explique que si on est victime, il faut "commencer par aller voir le directeur d’agence et si ça ne marche pas, il faut faire une lettre recommandée avec accusé de réception". Que dire ? "Il y a un article L133-18 du code monétaire et financier qui met une responsabilité sans faute à la charge du professionnel. Nous avons la possibilité d’accéder par Internet mais cette possibilité n’est pas sans faille quant à la sécurité", détaille-t-il.

Deuxième élément à mettre en avant si vous êtes victime, "le fait que l’obligation de sécurité est une obligation de résultats". Et si ces démarches ne marchent pas, l’Afub saisit le médiateur.

 

INFO 9H - 13H 19.05.2014 web afub


"J'ai appris que j'étais à découvert de 6.225 euros"

Parmi les victimes de cette fraude, il y a Valérie, aide-soignante à Amiens et cliente du Crédit mutuel depuis sept ans. Un jour qu'elle vérifiait si son salaire avait bien été versé, elle a appris qu'elle était à découvert de 6 225 euros. "Des retraits de 500 euros en espèce et d'autres achats, des croisières, des ordinateurs...", Valérie a été victime de "phishing", c'est-à-dire d'un mail frauduleux envoyé par des personnes qui se sont faites passer pour sa banque, et ses voleurs se sont fait plaisir. Sa banque l'a averti qu'elle déclinait toute responsabilité. "J'ai été obligée de faire un prêt..." raconte la jeune femme :

 

Valérie - témoignage sur les fraudes du Crédit mutuel

 

"Aucun piratage" selon le Crédit Mutuel

Dans un communiqué, le Crédit Mutuel Nord Europe assure qu'il "n'a fait l'objet d'aucun piratage" et que cette information "nuit gravement au CMNE, d'autant que ses systèmes de sécurité sont régulièrement renforcés". Selon la banque, "le nombre de transactions frauduleuses au CMNE représente 0,002% du nombre total de transactions". De plus, le Crédit Mutuel Nord Europe affirme que "dès qu'il a connaissance d'une opération présumée frauduleuse, le CMNE bloque les moyens de paiement et respecte systématiquement la réglementation dans la recherche de responsabilité".

La banque affirme que l'article du Parisien (d'où est sortie l'information) "fait un amalgame entre l'utilisation fraduleuse de cartes bancaires et le phishing". Le phishing, souligne-t-elle dans son communiqué, "n'est pas la conséquence d'un détournement à l'insu du client, mais d'une communication de sa part des informations sécurisant le dispositif de banque à distance".