Barrage de Sivens : "On est dans une histoire de cinglés" (José Bové)

par Rédaction de France Info samedi 25 octobre 2014 09:00
Site du chantier du barrge de Sivens, dans le Tarn
Site du chantier du barrage de Sivens, dans le Tarn © Maxppp

Une manifestation est prévue ce samedi à Sivens, dans le Tarn, contre un projet de barrage. Pour les écologistes, il menacerait une zone où l'on recense une centaine d'espèces protégées. Mais pour ses partisans, il s'agit d'alimenter en eau des exploitations agricoles. José Bové fait partie des opposants au projet. Le député européen EELV était notre invité ce matin sur France info.

Depuis début septembre, la compagnie d’aménagement des coteaux de Gascogne a débuté les travaux de déboisement et le décapage du site de 13 hectares. Organisée par les collectifs citoyens, cette nouvelle manifestation contre le projet  pourrait voir en face d’elle celles des tracteurs des agriculteurs de la FDSEA qui soutient le projet de barrage. 
 
Ce projet, contesté d’abord localement, a fédéré des militants écologistes et altermondialistes de la France entière et notamment les figures Europe-Ecologie les Verts, comme Cécile Duflot, Noêl Mamère ou José Bové.

José Bové sur la mobilisation contre le barrage de Sivens : "Une forme de refus de ces grands projets inutiles comme Notre-Dame-des-Landes"

Trois recours administratifs sont en cours. Le ministère de l’Ecologie a même diligenté une mission d’expertise pour faire respecter le dialogue et vérifier si le projet a bien une gestion durable de l’eau. Les conclusions de cette mission doivent être rendues publiques à la préfecture du Tarn, à Albi, en début de semaine prochaine. 

 
Des militants en grève de la faim demandent à connaître l’intégralité du rapport. Pour eux, l’Etat ne va certainement pas aller à l’encontre de ce qui a déjà été décidé. Malgré plusieurs avis défavorables, notamment du Conseil national de protection de la nature, le barrage a été reconnu d’intérêt public par la Préfecture en 2013.