Attentats meurtriers de Paris: comment en parler aux enfants ?

Les recommandations de la psychanalyste Claude Halmos par Rédaction de France Info samedi 14 novembre 2015 14:15
hommage des enfants
Enfants berlinois rendant hommage aux victimes des attentats de Paris © Maxppp

Les parents sont très nombreux à se demander ce matin comment évoquer avec leurs enfants les dramatiques attentats terroristes qui ont frappé Paris dans la nuit de vendredi, faisant 127 morts et plus de 200 blessés. Alors que les images choquantes tournent en boucle sur tous les écrans, il importe de dire la vérité aux enfants mais en veillant à les protéger de tout traumatisme psychologique.

 A tous les parents qui se demandent aujourd'hui s'il faut parler des attentats à leurs jeunes enfants, la réponse est oui.:

" C'est extrêmement important d'en parler aux enfants (...) les enfants sentent l'angoisse et l'agitation des adultes, on ne peut donc pas les laisser dans l'ignorance"

précise la psychanaliste Calude Halmos. Reste à savoir comment trouver les bons mots et de quelle manière le faire. Alors que de nombreux parents se demandent quelle attitude adopter, la psychanaliste relativise:

"Il n'y a pas de façon idéale d'en parler, l'essentiel est d'aborder les choses ce qui permettra aux enfants de pouvoir ensuite poser leurs questions (...) la seule chose à respecter c'est de dire la vérité mais sans paniquer "

En parler aux enfants oui, mais sans évoquer les images 

Pour autant, peut on tout raconter aux enfants sur la réalité crue de ces attentats meurtriers ?  Pour la psychanaliste Claude Halmos, c'est une chose qui est clairement à éviter:

"il faut en parler le plus sobrement possible en évitant les images sanglantes et mortifères (...)" " c'est totalement irréel, cela ressemble à un film donc il faut éviter ces détails aux enfants qui sont psychologiquement plus fragiles que les adultes" (...) il faut vraiment protéger les enfants des images car pour eux elles seront traumatiques"

Une réalité confirmée par de nombreux parents surs les réseaux sociaux aujourd'hui:

 

Attentats: comment en parler aux enfants?