Afghanistan : l'armée française a officiellement quitté la région de Surobi

par Guillaume Gaven mardi 31 juillet 2012 14:21
Jean-François d'Arcangues ECPAD/EMACOM

Elle avait déjà transféré le contrôle du district aux forces afghanes, le 12 avril dernier. Surobi, c'était l'une des trois principales régions dont elle avait la charge. Le retrait total des Français doit intervenir d'ici la fin 2013.

Une brève cérémonie : le drapeau français abaissé ; l'afghan a pris sa place. L'armée française a officiellement quitté ce mardi la région de Surobi, à l'est de Kaboul. Le contrôle de la région avait déjà été transféré, le 12 avril, aux forces afghanes.

Surobi, c'était l'un des trois points de déploiement principaux des quelque 3.000 soldats français encore présents dans le pays, avec la province voisine de Kapisa, au nord-est, et Kaboul. Kapisa a été transférée aux autorités afghanes début juillet ; reste Kaboul.

Il restait encore 600 hommes à Surobi, issus pour la plupart du 92e régiment d'infanterie de Clermont-Ferrand. Une centaine rentre en France, les autres resteront à Kaboul, pour renforcer une force d'intervention rapide.

La France, qui comptait 4.000 soldats dans le pays à la mi-2011, prévoit de faire baisser progressivement leur nombre pour atteindre 1.400 fin décembre 2012 - deux ans avant la fin de la mission initiale.
Ces 1.400 hommes resteront dans le pays pour assurer le retrait du matériel et poursuivre la formation de l'armée et de la police afghanes, censées assurer elles-mêmes la sécurité du pays. Le retrait militaire français sera en principe achevé à la fin 2013.

Publié