Un conseil des ministres chargé : régions et écologie

par Evelyne Chatelais mardi 17 juin 2014 23:05, mis à jour le mercredi 18 juin 2014 à 05h00
Le nouvel équilibre des régions et des énergies en conseil des ministres ce mercredi
Le nouvel équilibre des régions et des énergies en conseil des ministres ce mercredi © Maxppp

Ce mercredi, deux gros dossiers sont ouverts en conseil des ministres. Après des mois de débats, le projet de loi sur la transition énergétique va être dévoilé et le coup d’envoi de la réforme territoriale sera donné, sur fond de controverse.

Un conseil des ministres très chargé se présente mercredi avec le projet de loi sur la transition énergétique, pour réduire la consommation et développer les énergies vertes. Le second grand dossier concerne la réforme territoriale et notamment la carte des régions redessinée. 

Quatorze régions, carte définitive ?

La réforme territoriale arrive en conseil des ministres avec deux projets de loi. Le premier arrête la nouvelle carte des régions et il reporte aussi à fin 2015, les élections régionales et cantonales, initialement prévues en mars prochain. Le second projet sépare nettement les compétences des régions et des départements.
C’est sur le regroupement des régions que se focalisent les plus vives réactions depuis la carte à 14 territoires redessinée par François Hollande, début juin. Des élus sont mécontents du redécoupage et une partie de la classe politique dénonce un bricolage et le manque de concertation. 
Dans le quotidien Le Monde daté de mercredi, le secrétaire d’Etat à la Réforme Territoriale, André Vallini, est revenu sur le nombre de conseils régionaux : 

"Le projet dévoilé le 2 juin a suscité des débats mais il a le mérite d'exister et le débat parlementaire va s'engager sur cette base" d'une réduction à 14 du nombre de régions contre 22 en métropole aujourd'hui. Si (...) les sénateurs et les députés proposent d'autres rapprochements entre régions, nous aviserons, mais cela ne pourra en aucun cas aboutir à un nombre supérieur à quatorze".

Le débat sera porté au Sénat, puis à l’Assemblée nationale dès le mois de juillet. Le second texte sur les attributions des régions et des départements devrait arriver au parlement à l’automne.
 

Des objectifs et des dates pour le rééquilibrage énergétique

Après des mois de consultations, le projet de loi sur la transition énergétique est dévoilé ce mercredi. Il est censé transformer la France en pays économe en énergie, notamment nucléaire. Et c’est sur ce point que les tractations de dernière minute auraient porté. Des précisions sur les dates et les objectifs du gouvernement sont attendues. Il est question de modifier les grands équilibres énergétiques en réduisant la part du nucléaire à 50% de la production d’électricité en 2025 contre 75% aujourd’hui.

Côté bâtiment, des détails sont attendus sur "un chèque énergie" en faveur des plus démunis et sur des aides fiscales, qui pourraient accompagner des travaux. Les grands objectifs seront posés, mais les écologistes n’apprécieront probablement pas d'attendre la loi, pour voir fixées les étapes intermédiaires...