Ségolène Royal largement battue à La Rochelle dimanche, selon un sondage

par Guillaume Gaven mercredi 13 juin 2012 15:03
Stéphane Mahé Reuters

42% pour Ségolène Royal, 58% pour le dissident Olivier Falorni : c'est ce qui ressort d'un sondage Ifop réalisé lundi et mardi pour France Bleu La Rochelle, Sud Ouest et France 3 Poitou-Charentes.

Coup de tonnerre au Parti socialiste. Ségolène Royal, dont le destin semblait tout tracé, pourrait bien perdre l'élection, dimanche. Elue députée, elle se voyait déjà à la présidence de l'Assemblée nationale... Patatras. Son élection est moins acquise que jamais.

Selon un sondage Ifop, réalisé lundi et mardi - avant et après l'affaire du tweet de Valérie Trierweiler - Ségolène Royal n'obtiendrait que 42%, contre 58% à Olivier Falorni, le candidat dissident, l'ex-patron des socialistes charentais, dont on n'a jamais autant parlé...

Ce qui ferait pencher la balance, ce sont les électeurs de la candidate UMP, Sally Chadjaa : la quasi-totalité a décidé de reporter son vote sur Olivier Falorni (à 82%).

Ce n'est qu'un sondage... mais il est encourageant, estime Olivier Falorni  
 

En conférence de presse, Ségolène Royal a elle aussi réagi. "Je ne m'avoue pas vaincue", dit-elle. Avant de contre-attaquer : "je veux mettre à jour cette escroquerie politique : un candidat qui se présente comme le candidat de gauche mais qui est instrumentalisé par la droite".

Ségolène Royal veut "mettre à jour cette escroquerie politique" d'un candidat "instrumentalisé par la droite"  
 

 

Publié

. © IDÉ

Sondage Ifop/Fiducial pour France3 Poitou-Charentes, Sud-Ouest et France Bleu La Rochelle, réalisé du 11 au 12 juin auprès d'un échantillon de 604 personnes, représentatif de la population de la 1ère circonscription de Charente-Maritime âgée de 18 ans et plus inscrite sur les listes électorales.

Oeuvres liées