Remaniement : Valls et Hollande en désaccord pour l'Intérieur

par Olivier Bost mercredi 2 avril 2014 07:22, mis à jour le mercredi 2 avril 2014 à 09h09
La formation du gouvernement Valls se complique
Stéphane Mahe Reuters

La composition du gouvernement Valls pourrait être connue ce mercredi matin, ce soir ou peut-être même demain matin. Il y a plusieurs ministères qui ne seraient pas encore attribués dont le très stratégique poste de l'Intérieur. Il fait l'objet d'un bras-de-fer entre François Hollande et son nouveau Premier ministre. 

Manuel Valls est arrivé ce mercredi matin vers 8 heures à l'Elysée pour continuer les discussions sur la composition de son future gouvernement. Et ces discussions s'annoncent compliquées avec le chef de l'Etat.

François Hollande et Manuel Valls sont en désaccord sur le nom du futur ministre de l'Intérieur. Un poste clé,
puisque c'est la meilleure place dans le gouvernement pour être au courant de
tout.

Intérieur : Rebsamen ou Urvoas... ou pas

François Hollande espérait placer François Rebsamen, un proche du président. Mais Manuel Valls ne
veut pas de l'actuel président du groupe socialiste au Sénat, leurs relations n'étant pas bonnes.

De son côté, le nouveau Premier ministre veut mettre le député Jean-Jacques Urvoas Place Beauvau. Refus de
l'Elysée qui ne veut pas laisser toutes les manettes au Premier ministre.

François
Hollande et Manuel Valls semblaient avoir trouvé un compromis avec Jean-Yves le
Drian mais le ministre de la Défense veut rester aux armées. D'après l'AFP, qui cite une source socialiste, un troisième homme aurait été choisi.

Quel poste pour Ségolène Royal ?

S'il est
acquis que la présidente de la région Poitou-Charentes entre au gouvernement, il n'est plus tout à fait certain qu'elle
occupera un gros ministère de l'Ecologie. Là aussi, c'est Manuel Valls qui n'est pas emballé selon nos informations.

Après le
clash avec les Verts
, un autre nom circule désormais pour l'Ecologie, celui de
Christiane Taubira. Là encore sur ces
postes, c'est bien l'autorité du président et de son Premier ministre qui se
mesure...

En coulisse... 

Les amis de
François Hollande ont improvisé hier soir une réunion, au départ, il s'agissait
d'un apéritif chez Kader Arif, de trois ou quatre personnes, ils ont fini à une dizaine. 

Tous ces
proches du chef de l'Etat veulent peser sur la composition du gouvernement et
donc sur Manuel Valls en rappelant
à François Hollande qu'ils ont toujours été là. Le gouvernement, c'est aussi une affaire de lutte d'influence...

A lire aussi ►►► Quel gouvernement pour Manuel Valls