Piégée par Dahan, Morano déclare sa flamme pour Marine Le Pen

par Gilles Halais vendredi 15 juin 2012 08:54

Elle croyait avoir au bout du fil Louis Aliot, compagnon de Marine Le Pen : c'était en réalité l'imitateur Gérald Dahan. Tombée à pieds joints dans le piège de l'humoriste, l'ancienne ministre UMP dit son admiration pour le "talent" de Marine Le Pen, un talent suffisant pour "se placer dans le champ pour gouverner".

Louis Aliot et Nadine Morano sur le plateau du Grand Journal de Canal Plus (capture d'écran Canal Plus) 

Après montage, un canular
téléphonique de près de cinq minutes diffusé sur Sud Radio, décidément bien embarrassant
pour l'ancienne ministre UMP.
Nadine Morano réagit ce matin sur France Info et crie à la "manipulation
politique
", fomentée
par le PS : Gérald Dahan, "militant socialiste", aurait
tenté d'allumer un contrefeu pour détourner l'attention médiatique du "feu
que vient de mettre Mme Trierweiler dans notre France, dans cette République
irréprochable
".
"Monsieur Dahan a usurpé une identité, a manipulé une conversation, l'a
coupée, tronquée, truquée et donc je n'en resterai pas là",
prévient la
candidate aux législatives à Toul. Nadine Morano annonce qu'elle va déposer
plainte.

"Ils vont nous mettre le droit de vote des étrangers [...] J'ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi"

Dans cette imitation grossière de
Louis Aliot, le compagnon de Marine Le Pen, Gérald Dahan demande à Nadine Morano
si elle consentirait à "des arrangements" pour voler au secours
de candidats en FN en ballotage défavorable dans des triangulaires avec PS et
UMP. "Bien sûr", répond Nadine Morano, évoquant "un
truc à la con"
dans lequel le Front national va se retrouver à l'issue
du second tour des législatives.
"Moi je trouve que Marine Le Pen a beaucoup de talent", ajoute
Nadine Morano, suffisamment pour "se placer dans le champ pour
gouverner".
Et l'ancienne ministre d'évoquer à l'adresse de Louis
Aliot "des tas de choses, des projets de société pour lesquels je suis
d'accord avec vous."

"Ils vont nous foutre la France dans une
merde comme jamais",
dénonce encore Nadine Morano à propos du gouvernement
socialiste. "Ils vont nous mettre le droit de vote des étrangers [...]
J'ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi", lâche-t-elle,
avant que l'humoriste ne conclue : "Je me demande pourquoi vous n'êtes
pas au Front national !"

Dans un tweet, le secrétaire national du PS Mehdi Ouraoui ironise :

  

Sur France Info, Nadine Morano dénonce une "manipulation politique" et annonce qu'elle va déposer plainte  

Ressources audio liées