Nicolas Sarkozy siège pour la première fois au Conseil constitutionnel

par Gérald Roux mardi 19 juin 2012 12:29
Yves Herman Reuters

L'ancien chef de l'Etat, membre de droit du conseil, a inauguré cette nouvelle fonction en se penchant avec les autres "sages" sur deux Questions prioritaires de constitutionnalité.

Il l'avait annoncé, il le fait : Nicolas Sarkozy a participé à l'examen en séance publique de deux Questions
prioritaires de constitutionnalité (QPC). Une sur la citoyenneté française conférée à certains Français musulmans d'Algérie, l'autre sur le mariage de personnes placées sous curatelle.

Nicolas Sarkozy était assis à la droite du président du Conseil,
Jean-Louis Debré, qui n'a pas évoqué en début d'audience la présence de
ce nouveau membre.
Il faut dire que cela ne constituait pas vraiment une surprise : l'ancien chef de l'Etat avait dit qu'il siégerait au Conseil après son départ de l'Elysée, et dès le 7 mai un bureau avait été aménagé à son intention rue de Montpensier.

Les anciens présidents de la République sont "membres de droit" du Conseil, composé de neuf autres membres nommés (trois par le président de la République, trois par celui de l'Assemblée nationale et trois par celui du Sénat).
C'est la première fois depuis la Seconde guerre mondiale, que trois anciens présidents de la République sont en vie. Valéry Giscard d'Estaing, 86 ans, Jacques Chirac, 79 ans, et Nicolas Sarkozy, 57 ans, constituent donc le quart des membres du Conseil. Jacques Chirac n'y siège toutefois plus depuis 2011, en raison de sa santé déclinante.

Nicolas Sarkozy au Conseil constitutionnel : témoignage de l'avocat Patrice Spinosi, qui a plaidé ce matin