Najat Vallaud-Belkacem veut "voir la prostitution disparaître"

par Aurélia Frescaline dimanche 24 juin 2012 14:38
Pierre Breteau Radio France

La ministre des Droits des femmes livre au JDD les contours de la lutte contre la prostitution, qu'elle souhaite voir disparaître, et la possible pénalisation des clients déjà évoquée par François Hollande.

"Mon objectif, comme celui
du PS, c'est de voir la prostitution disparaître
", explique Najat
Vallaud-Belkacem au JDD. La ministre des Droits des
femmes assure ne pas chercher à "polémiquer", mais à "convaincre".

Pour la ministre, le statut pénal de la prostitution doit "disparaître" et elle
appelle le gouvernement à "se donner les moyens" de l'abolir. Un objectif "à long terme", concède-t-elle.

Dans l'état actuel du droit, recourir à
une personne prostituée n'est pas un délit. Depuis 2003, la loi
française punit le racolage passif, c'est-à-dire celui exercé par la personne
prostituée sur la voie publique, mais le texte est peu appliqué et ne punit pas
les clients.

François Hollande avait
dit, lors de la campagne, son intention de supprimer ce délit de racolage
passif, et sa volonté d'ouvrir la réflexion quant à la pénalisation des clients. Il faisait valoir que que "disposer librement du corps d'une autre personne"
contre paiement était "dans les textes internationaux, (...) une atteinte
aux droits humains
". Une conférence de consensus sera organisée sur le sujet, précise Najat Vallaud-Belkacem.