Marine Le Pen joue à cache-cache avec les médias

Info France info par Julien Langlet mardi 15 mars 2016 21:18
Le déplacement de Marine Le Pen en Outre-mer passera par Saint-Pierre et Miquelon du 23 au 25 mars
Le déplacement de Marine Le Pen en Outre-Mer passera par Saint-Pierre et Miquelon du 23 au 25 mars © CHAMPALAUNE ROMAIN/SIPA

Depuis sa défaite aux régionales, difficile de trouver la trace de Marine Le Pen dans les médias. Déjà en campagne pour la présidentielle, la présidente du Front national part à la rencontre des Français, sans journalistes, à Saint-Pierre et Miquelon, une première.

Pour la première fois depuis 2012, Marine Le Pen s'apprête à partir en Outre-mer, mais cette fois, sans les journalistes. Ce déplacement passera du 23 au 25 mars par Saint-Pierre et Miquelon, et c'est une première pour la présidente du Front national.

Déplacement "top secret"

Consigne a été donnée à tous les cadres du FN de ne rien dire aux journalistes sur ces déplacements. Au siège, on fait même la chasse aux langues trop bien pendues, car les médias ne sont plus les bienvenus. Confirmation avec le secrétaire départemental du FN à Saint-Pierre et Miquelon, Roger Rode, qui s'apprête à recevoir Marine Le Pen la semaine prochaine. "J'ai pour consigne de ne rien dire à personne" déclare-t-il ajoutant qu'il "ne peut plus saquer les journalistes" auxquels il reproche dans des termes très crus "de ne rien faire pour la France".
 

Marine Le Pen joue à cache-cache avec les journalistes - Reportage de Julien Langlet

Echaudée par un déplacement aux États-Unis fin 2011 qui, selon elle, s'était mal passé par la faute des médias qui l'accompagnaient, Marine Le Pen a cette fois décidé pour cette nouvelle campagne présidentielle de s'en passer, et même de les railler parfois un peu à la manière d'un Donald Trump aux Etats-Unis. "Se taire, c'est se faire entendre. Je pense qu'elle a choisi une solution complètement inscrite dans la contestation de ce que devient le politique. On n'est pas des bêtes de foire", déclare Gilbert Collard, député Bleu Marine du Gard.

Lors de la présidentielle de 2012, Marine Le Pen avait multiplié par deux les résultats de son père, obtenant même près de 16% à Saint-Pierre et Miquelon.