Livre : les députés votent à l'unanimité une mesure anti-Amazon

par Baptiste Schweitzer jeudi 3 octobre 2013 13:29, mis à jour le jeudi 3 octobre 2013 à 15h55
Brian Snyder Reuters

Les députés ont adopté jeudi à l'unanimité une mesure qualifiée "d'anti-Amazon". Les opérateurs en ligne ne pourront bientôt plus cumuler la gratuité des frais de port et la remise autorisée de 5% sur le prix des livres. La loi doit maintenant passer au Sénat. Amazon dénonce une mesure discriminatoire et nuisible au pouvoir d'achat.

La proposition de loi a été déposée par l'UMP. Elle a été
adoptée jeudi à l'unanimité par les députés de droite et de gauche. Il s'agit de
lutter contre ce qui s'apparente à du "dumping". Les opérateurs en
ligne, comme le géant Amazon ou Fnac.com, cumulent en effet la remise de 5%
autorisée sur le prix d'un livre avec une gratuité des frais de port.

Cette proposition, insérée dans la loi Lang de 1981
qualifiée de "patrimoine national" par le rapporteur UMP Christian
Kert, un alinéa interdisant un tel cumul. Ces frais offerts par Amazon sont
jugés comme de la concurrence déloyale par les librairies traditionnelles qui
ne peuvent pas lutter.

"Stratégie de vente à perte"

Pour
la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, il s'agit de la part d'Amazon,
qui détient 70% du marché de la vente en ligne, d'une "stratégie de dumping, de vente à
perte"
. Pour la ministre : "La preuve c'est qu'ils ne pratiquent pas
cette gratuité dans les pays où il n'y a pas de prix unique du livre".
 

"Une fois qu'ils
seront en position dominante et auront écrasé notre réseau de libraires, ils remonteront
les prix" (Aurélie Filippetti)

Cette proposition de loi
doit désormais passer devant les sénateurs pour être adoptée définitivement.

Mesure discriminatoire

Le géant américain a fustigé une mesure discriminatoire et nuisible au pouvoir d'achat. 

"Toute mesure
visant à augmenter le prix du livre pénaliserait d'abord le pouvoir d'achat des
Français et créerait une discrimination pour le consommateur sur internet." (Amazon)