Légalisation du cannabis : Duflot relance le débat

par Gérald Roux mardi 5 juin 2012 16:07
Maxppp

La ministre du Logement plaide pour une dépénalisation du cannabis en France alors que son collègue de l'Intérieur Manuel Valls y est opposé. Le premier ministre prend ses distances et l'UMP condamne.

Cécile Duflot a rappelé ce matin sur RMC qu'il s'agissait depuis "très longtemps" de la position d'Europe Ecologie-Les Verts, dont elle est secrétaire nationale.
Pour elle, la dépénalisation du cannabis a un double objectif : "Faire baisser le trafic [...] et la violence [...] et avoir une politique de santé publique". Cécile Duflot estime que "le cannabis, c'est comme l'alcool et le tabac, même régime : une politique de santé publique et de prévention, notamment vis-à-vis des plus jeunes".
Cécile Duflot s'est dite consciente que ce n'était pas la position du gouvernement, mais "là, je suis la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts et je dis quelle est notre position", a-t-elle souligné.

La position du gouvernement

Interrogé sur les déclarations de Cécile Duflot, Jean-Marc Ayrault a pris ses distances vis-à-vis de sa ministre en lâchant laconiquement que "le gouvernement n'a(vait) rien dit sur ce sujet".
En septembre dernier, lors des primaires socialistes, Manuel Valls s'était dit "fermement opposé [...] à toute concession" dans la lutte contre le cannabis. Et pendant la campagne présidentielle, François Hollande s'est de son coté prononcé contre la dépénalisation du cannabis.

La droite saute sur l'occasion

Deux spécialistes des questions de sécurité à l'UMP ont rapidement réagi aux déclarations de Cécile Duflot.  
Bruno Beschizza dénonce une "cacophonie" et exige "une clarification sur la doctrine" du gouvernement sur ce sujet.
De son coté, Eric Ciotti dénonce, lui, "le double langage" de la gauche en parlant des propos "irresponsables et démagogiques" de Cécile Duflot.