Le plan Cazeneuve pour mieux organiser l'Islam de France

par Olivier Boy mercredi 25 février 2015 11:47
Bernard Cazeneuve a présenté son plan mardi au bureau du CFCM
Bernard Cazeneuve a présenté son plan mardi au bureau du CFCM © MAXPPP

Le ministre de l'Intérieur a présenté ce mercredi en Conseil des ministres toute une série de mesures pour soutenir l'Islam de France. Une consultation va être organisée avec l'objectif de créer une nouvelle instance consultative et de la réunir avant le ramadan.

Assurer la sécurité des musulmans

Le nombre d'actes islamophobes explosent. 176 ont été recensés au mois de janvier, c'est plus que sur toute l'année 2014 en cumulé.  Depuis les attentats de Charlie Hebdo, mille lieux liés au culte musulman sont surveillés. L'Etat va débloquer des fonds pour que les mosquées installent des équipements de sécurité type caméra de vidéosurveillance.
 

Une nouvelle organisation pour l'Islam de France.

 
Créé en 2003, le Conseil français du culte musulman ne suffit plus, il ne représente pas tous les musulmans. Bernard Cazeneuve veut une nouvelle instance consultative qui se réunirait une ou deux fois par an pour parler des enjeux de l'islam de France. Et qui réglerait un certain nombre de questions comme l'organisation du ramadan et les règles pour les sacrifices cultuels. Il y aurait des débats et tentatives de dégager des positions communes pour un Islam de France. "L’Etat n’a pas vocation à organiser le culte musulman" se défend le ministre de l'Intérieur ce mercredi sur le site du Monde.  "Il doit fixer des objectifs et des principes".

Une série de consultations a déjà commencé avec un objectif : que cette nouvelle instance se réunisse avant le prochain ramadan prévu autour du 17 juin

La formation des imams et des aumôniers

Le but est que les imams ou les aumôniers dans les prisons aient une meilleure connaissance des règles de la République.
Actuellement, une mosquée est libre de choisir son imam, l'Etat n'a rien à voir là-dedans, laïcité oblige. Mais l'Etat veut favoriser leur formation en éducation civique, en histoire religieuse, en droit, dans les universités à travers la France avec de vrais diplômes universitaires.  Là encore, l'objectif du ministre est de faire émerger une nouvelle génération d'imams totalement intégrés.
L'enjeu est le même pour les aumôniers qui vont en prison. Mais là, ils reçoivent un salaire versé par l'administration donc Bernard Cazeneuve envisage de les obliger à terme à suivre ces diplômes universitaires.

Les écoles musulmanes

Aujourd'hui il y a une trentaine d'écoles privées musulmanes en France dont très peu sont sous contrat avec l'Education nationale. Le ministre veut changer la donne en favorisant la signature de contrats et en renforçant les contrôles sur l'enseignement qui est prodigué.

Enfin une nouvelle "fondation" pour promouvoir l'Islam

L'idée de promouvoir l'islam, par le rayonnement culturel et par des expositions.